Le 10e FRSIT à la conquête des énergies renouvelables

605 0
Le soleil est une source d’énergie que les chercheurs burkinabè se doivent de trouver comment l’exploiter (Ph : Burkina 24)

Le 10e Forum national de la recherche scientifique et de l’innovation technologique (FRSIT) a ouvert ses portes ce samedi 6  octobre 2012 à la Maison du peuple à Ouagadougou. Cette année, la communauté scientifique burkinabè et africaine s’attelle à proposer des solutions scientifiques et technologiques à la crise énergétique en Afrique.

Le ministre Gnissa Konaté en contemplation devant la cuisinière solaire de la PME Actualité Energie (Ph : Burkina 24)

Le FRSIT 2012 a décidé d’être au cœur de la crise énergétique tant mondiale qu’africaine. « Crise énergétique en Afrique, des solutions scientifiques et technologiques ». C’est autour de ce thème que la communauté des chercheurs et innovateurs du Burkina et de l’Afrique se retrouvent pour cette 10e édition.

Comment maîtriser et exploiter les énergies renouvelables ?

Jusqu’au 14 octobre, ils échangeront, discuteront et exposeront les résultats de leurs recherches en matière d’énergie, surtout celle renouvelable. Le parrain de cette édition, le ministre des Mines, des Carrières et de l’Energie, à travers son Secrétaire général Emmanuel Nonyarma, a trouvé le thème pertinent.

Le vélo de sport du BRTT qui fabrique aussi de l’énergie pour poste radio et lampe torche électriques (Ph : Burkina 24)

Pour reprendre les termes du ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation, Gnissa Konaté, à la cérémonie d’ouverture, « l’impact sur notre environnement de l’exploitation à outrance des énergies fossiles pèse en faveur du développement des énergies dites `propres´ dont regorgent d’ailleurs nos pays ».

La recherche et l’innovation soutenues au Burkina

Le four de la Fondation Dreyer fonctionne au solaire ou au foin de riz (Ph : Burkina 24)

Il y a donc de l’énergie renouvelable (soleil, gaz, etc.) en Afrique. Il reste maintenant à avoir la technologie pour la maîtriser et les moyens pour valoriser cette technologie pour la mettre à la disposition des populations. Gnissa Konaté, à  ce propos, a rappelé la vision et l’engagement de l’Etat burkinabè à soutenir la recherche et l’innovation, notamment en le finançant et en lui dédiant tout un ministère.

Pour ce qui concerne la valorisation des résultats des recherches, l’ambassadeur du Canada au Burkina et chef de file des partenaires techniques et financiers, Evan Roberts, a assuré que son pays a soutenu et soutiendra toujours le FRSIT.

La jeunesse est à l’honneur à ce FRSIT. Ici, les étudiants de l’Universivité de Ouagadougou exposant les ampoules électriques fonctionnant au solaire (Ph : Burkina 24)

Pour cette édition, 30 millions de F CFA ont été déboursés et l’ambassadeur a rappelé l’existence du projet initié depuis 2008 par le Centre de recherche pour le développement  et dont l’objectif est de valoriser les résultats des recherches et innovations.

La jeunesse à l’honneur lors de ce 10e FRSIT

A cette édition, outre les traditionnelles activités (exposition de technologies, ateliers, conférences-débats), deux innovations majeures sont introduites. Il s’agit d’un espace d’affaires où hommes d’affaires et chercheurs se retrouveront. L’autre innovation, « l’espace GNS KI TRUV » (« Jeunesse qui trouve »), est dédiée à la jeunesse afin d’éveiller leur curiosité à la recherche et de constituer, selon les termes des deux ministres, « une pépinière de chercheurs de demain ».

Le Forum est ouvert à la Maison du peuple à Ouagadougou jusqu’au 14 octobre 2012 (Ph : Burkina 24)

Le FRSIT a été créé en 1994 et son objectif est de réunir les chercheurs et les innovateurs burkinabè en sciences et technologies afin de présenter les résultats de leurs recherches et d’étudier les modalités de leur valorisation.

A lire aussi sur le  FRSIT : FRSIT 2012: la Xe édition dévoile ses innovations



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. Moi je pense que pour permetre a tous les Burkinab? d’avoir acc? au energie r?nouvelable ,notre gouvernement d?vrais subventionner les pris des plaques solaires ou a defaut lever les taxes douanieres sur ses produits.merci

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *