Mali : le MNLA toujours pour l’indépendance de l’AZAWAD, mais prêt au dialogue

659 0
(Photo d’illustration)

Une délégation de deux personnes du Mouvement de libération de l’AZAWAD (MNLA) a été reçue en audience ce dimanche 7 octobre 2012 à Ouagadougou par le président du Faso, médiateur de la CEDEAO dans la crise au Mali. Ibrahima Agh, chef de la délégation, a informé à sa sortie qu’il est venu  proposer la « plateforme politique » contenant les revendications du MNLA.

Parmi celles-ci, on note que le MNLA est toujours pour l’indépendance de l’AZAWAD. Cependant, la délégation a indiqué que le MNLA donnait « la latitude » à l’ONU et à la CEDEAO de déterminer lesquelles de ces revendications elles pouvaient satisfaire.

Pour le reste, les membres de la délégation ont assuré que le MNLA était disposé au dialogue. Djibril Bassolé, ministre burkinabè des Affaires étrangères, a en effet affirmé que le groupe armé touareg « travaille à promouvoir la cohésion entre les groupes armés » au Nord Mali.

Djibril Bassolé a également annoncé que le médiateur proposera un « cadre formel » à tous les acteurs de la crise au Mali afin d’y tenir des « pourparlers inclusifs ». Ce cadre formel tiendra compte des exigences de la CEDEAO et son objectif est d’aboutir à l’établissement d’un accord « définitif » de sortie de crise. Le président malien Diocounda Traoré désignera les représentants de Bamako à ces pourparlers, a ajouté le chef de la diplomatie burkinabè.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *