FAO : avec près de 870 millions d’affamés, les OMD à portée de main

143 0

L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), dans son rapport présenté mardi, fait état d’une baisse du nombre de personne souffrant de faim, estimé désormais à près de 870 millions. Mais ce chiffre reste toujours “inacceptable”.
Le dernier rapport sur l’état de l’insécurité alimentaire dans le monde (SOFI 2012), présenté mardi à Rome au siège de l’agence, atteste que le nombre de personnes souffrant de “faim chronique” est de 870 millions de personnes dans la période 2010-2012. Pour le directeur général de la FAO, José Graziano da Silva « le rapport apporte certainement de bonnes nouvelles ». « Des progrès ont été accomplis pour lutter contre la faim, mais le chiffre reste beaucoup trop élevé», ajoute-t-il.

Selon  Jomo Sundaram, directeur général adjoint de la FAO, les raisons du ralentissement  sont entre autres, “la crise économique mondiale, la hausse des prix des denrées alimentaires, la demande croissante de bio-carburant, la spéculation sur les matières premières alimentaires ou les changements climatiques”. 

L’Afrique toujours la zone la plus touchée

Plusieurs régions du monde sont touchées par le problème de faim. Selon le dernier rapport, sur les 870 millions de personnes souffrant de faim, 852 millions vivent dans des pays en voie de développement où ils représentent 14,9% de la population, et 16 millions vivent dans les pays développés. Sur ces 870 millions, la majorité des affamés vit dans trois régions: l’Asie du sud (304), l’Afrique subsaharienne (234) et l’Asie de l’est (167), soit 705 millions au total. L’Afrique est considéré comme la zone la plus touchée.

Pour le Directeur Général, l’objectif du millénaire est de réduire de moitié le nombre de personnes qui souffrent de la faim dans le monde entre 1990 et 2015. Le chiffre attendu est zéro. Pour parvenir à l’objectif fixé au tournant du millénaire, plus d’efforts doit être fait. La relance de l’économie mondiale, notamment dans le secteur agricole, est cruciale afin d’éradiquer la faim dans le monde, selon le rapport de l’ONU.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre