Burkina- Argentine : L’Ambassadeur Seydou BOUDA a présenté ses lettres de créance au Vice-président de la République d’ Argentine

753 0

 

L’Ambassadeur Seydou BOUDA remettant ses lettres de créance au Vice-président de la République d’ Argentine, Monsieur Amado BOUDOU.

Son Excellence Monsieur Seydou BOUDA,  a présenté le mardi 02 octobre 2012 ses lettres de créance au Vice- président de la République Argentine, Monsieur Amado BOUDOU. Ces lettres de créance l’accréditent  en qualité d’ Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Burkina Faso auprès de la République Argentine avec résidence à Washington D.C, aux Etats-Unis d’Amérique.

La cérémonie s’est déroulée  au palais de la présidence de la République Argentine (Vidéo ici). Outre l’Ambassadeur du Burkina Faso auprès  de ce pays, huit autres diplomates ont aussi présenté ce  mardi 02 octobre,  leurs documents d’accréditation aux Autorités argentines. Le Vice-président qui a ainsi reçu les lettres de créance était pour la circonstance entouré de ses plus proches collaborateurs et notamment du Ministre des relations extérieures,  du commerce extérieur et du culte, S.E. Monsieur Hector TIMMERMAN. En remettant ses lettres de créance, l’Ambassadeur BOUDA a souligné que le Président du Faso, S.E. Monsieur Blaise Compaoré, souhaite voir une nouvelle ère  dans la coopération entre son pays et l’Argentine.

A l’issue de la cérémonie de présentation de lettres de créance, l’Ambassadeur Seydou BOUDA, accompagné du ministre conseiller Pascal Batjobo,  a mis à profit son séjour en Argentine pour des échanges avec la Directrice de l’Afrique Sub-saharienne du ministère en charge des relations extérieures, l’Ambassadeur  Bibiana JONES.  Avec elle, les échanges ont porté sur les domaines d’intérêt de la coopération entre le Burkina Faso et la République Argentine.

Ces domaines  sont notamment l’agriculture et l’élevage, le développement social,  l’industrie, la défense et la sécurité pour la formation des cadres et du personnel de maintien de la paix et  les échanges diplomatiques. Les deux pays disposent, comme on le sait, d’académies diplomatiques. La formation universitaire, la promotion des droits humains, la culture (le cinéma et la production cinématographique), le commerce et les affaires internationales et bien évidemment le sport (le football pour qui connait le talent des joueurs argentins) ont aussi été au centre de préoccupations entre les deux parties.

Les débats ont aussi porté sur signature d’un accord cadre de coopération entre les deux pays au cours de la plus prochaine visite du Ministre des affaire étrangères et de la coopération régionale de notre pays en argentine. Dans cette perspective, la partie argentine proposera très prochainement  une période pour une visite d’amitié et de travail de S.E. Monsieur Djibril  Y.  BASSOLE à Buenos Aires.

Au cours des échanges entre l’Ambassadeur Seydou BOUDA  et la Directrice Afrique sub-saharienne, il a particulièrement été abordé les aspects de la coopération culturelle entre les deux pays. Sur ce point, la partie burkinabè a informé son vis-à-vis de l’organisation régulière  par le Burkina Faso  de deux manifestations culturelles à caractère international que sont le FESPACO et le SIAO. Pour ce qui est du SIAO dont la prochaine édition se tiendra en fin octobre de cette année, l’Ambassadeur a indiqué qu’une lettre d’invitation parviendra très prochainement aux autorités argentines.

Faut-il le rappeler, la République Argentine avec qui le Burkina Faso entretient des relations bilatérales de coopération est le berceau du péronisme, doctrine politique prônant la justice sociale, la souveraineté nationale et l’indépendance économique. L’Argentine est  aujourd’hui la deuxième puissance économique de l’Amérique du Sud après le Brésil. Malgré un contexte international difficile, marqué par la crise, l’Argentine a su rétablir une croissance économique stable et rapide.

Rappelons qu’avant ce séjour de l’Ambassadeur Seydou BOUDA en Argentine, il s’y  était déjà rendu le 28 mai 2012 où l’occasion lui avait été donnée de procéder à la remise des  copies figurées de ses lettres de créance aux autorités du ministère des relations extérieures, du commerce international et du culte de la République  d’Argentine. Outre les  Etats-Unis d’Amérique et la République d’Argentine, la Représentation du Burkina Faso à Washington D.C. couvre également la République du Mexique et les institutions de Brettons Wood ( FMI et Banque Mondiale).

Service de presse

Ambassade du Burkina Faso/Washington D.C.

 

 

 



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *