THOMAS SANKARA 25 ANS APRES- Quand la jeunesse panafricaine parle de Sankara !

761 4

A l’occasion de la commémoration de la 25e année de l’assassinat de Thomas Sankara, nous avons voulu savoir ce que la jeunesse d’aujourd’hui, plus particulièrement la jeunesse panafricaine, pense de ses idéaux, de son héritage 25 ans après. A cet effet nous leur avons demandé ce que représente aujourd’hui Thomas Sankara pour eux. Nous vous proposons donc de lire quelques unes de ces réactions.

Adamou Abdoul-Rahzak (Niger)

Après avoir suivi films et documentaires sur sa vie, son combat, son action et sa mort, j’ai fini par comprendre qu’en Afrique un homme comme Sankara n’aurait pas pu durer. Sankara était en avance sur son temps et il a eu raison puisque le temps nous l’a montré et continue de nous le montrer. Pour mois Sankara est le type d’homme qu’il faut a l’Afrique, dans la mesure ou jusqu’a présent son enseignement continue de traverser les générations.

Panafricain, l’enseignement de Sankara m’inspire et m’aide a être un homme intègre et digne, alors qu’aujourd’hui ce que nous voyons c’est une jeunesse déracinée, fascinée par tout ce qui est occidental. Parler de lui me fait très mal, car je considère que nous africains, n’avons pas été véritablement à la hauteur de son héritage, ce qui aurait du se démultiplier après lui se retrouve aujourd’hui moins répandu qu’on l’aurait souhaité.

Pour finir, je profite de l’occasion pour lancer un appel a toute la jeunesse, levons nous  pour que justice soit faite pour Sankara.

Chancel Mban (Congo)

« Oser inventer l’avenir » comme il aimait à le dire, voilà un de ses messages que j’admire en particulier et que je partage.

Leader charismatique, il prônait déjà, tout comme kouamé N’khruma, Lumumba et d’autres de sa catégorie, une Afrique unie, qui s’assume, et qui ose s’inventer un avenir.

La jeunesse doit marcher avec ses idéaux, sur ses pas, en sachant que le chemin est déjà tracé. A l’image de Thomas Sankara, la jeunesse de nos jours doit avoir un langage franc à l’égard de tous les détracteurs de l’Afrique, elle doit se mettre au travail, afin de booster notre monde. Son modèle de l’intégrité doit être une marque pour la jeunesse, et l’atteinte des objectifs une priorité absolue.

Pour moi particulièrement, Sankara est un Leader dynamique, et dont nous jeunesse devons puiser plusieurs inspirations en tenant compte de l’évolution conjoncturelle et structurelle de l’Afrique en particulier et du monde en général, dans la mesure où le monde devient un village planétaire. Sankara est un modèle

Yves Kenmoe Tchedje (Cameroun)

Je me souviens que quand j’étais plus jeune, la majorité de mes aînés du quartier s’identifiaient à Sankara, je ne comprenais pas pourquoi. Mais,  au fil des années,  je me suis rendu compte que cet homme devrait être l’une des pièces maîtresse de la libération de l’Afrique dans les griffes des occidentaux. Sankara c’est un exemple pour la jeunesse africaine. Il incarnait la justice, le patriotisme, la liberté, le courage, l’intégrité, en un mot : la vertu. Nous, jeunesses africaines devons suivre ses pas pour qu’un jour l’Afrique soit totalement libre.

Abdramane Kodako (Niger)

Sankara, homme d’Etat, espoir assassiné pour le continent. Pour nous, jeunes d’aujourd’hui il était et demeurera un modèle d’intégrité, de patriotisme, d’amour et d’engagement pour la patrie et ce, jusqu’à la mort. Pour témoigner de notre amour pour lui et pour le continent nous ne devons pas baisser les bras face à tous les défis que doivent relever notre continent, nous avons le devoir de continuer la lutte de notre CAPITAINE. Et je saisi cette occasion pour dire à notre capitaine où qu’il soit, et à tous « HASTA LA VICTORIA SIEMPRE ».

Pamela Nfono  (Gabon)

Pour moi c’est l’homme que tout un continent pleure et continue de pleurer pour la principale raison que c’est l’un des rares dirigeants politique à avoir enseigné par la pratique. En effet, l’intégrité, l’amour du pays, et toutes les autres valeurs qu’il prônait, il ne les a pas chanté seulement dans les discours, mais il les a matérialisé dans ses faits et gestes.

En tant que femme aussi, je voudrais lui rendre le plus grand hommage qui soit car on ne le dis pas assez, mais Sankara à été l’un des premiers à mettre en place une politique en faveur de l’émancipation des femmes et à l’appliquer de la manière la plus louable. Aujourd’hui dans des pays comme la France, l’égalité des salaires entre hommes et femmes n’est pas respectée mais au Burkina c’est une réalité depuis l’avènement de Thomas Sankara.

Enfin je veux lancer un appel à la jeunesse Gabonaise afin que nous suivions son exemple pour qu’enfin notre pays ne soit plus ce chantre de la françafrique.

 



Youssouf Bâ

Juriste, Spécialisé en Droit de l'Intégration. Journaliste, Poète.

Article similaire

There are 4 comments

  1. regratablement nous avions perdre un leader, un enseignant, un batisseur, "un int?gre" un fils digne de l'Afrique qui voulait le bien des africains par les africains et pour les africains.il a ?galement voulu le bien de tout les d?favoris?s
    par les syst?mes d'exploitation.il accompagnait l'acte ? la parole.on lui repproche d'etre erron? mais justement parce que le peuple etait ignorant et la grande majorit? ignore toujours.Ceux qui l'ont abattu se sont tromp? d'adversaire.aujourd'hui aucun pr?sident africain ne peut s'exprimer ni agir librement.? quand l'Afrique?

  2. Sankara ? ?t? l?un des premiers ? mettre en place une politique en faveur de l??mancipation des femmes et ? l?appliquer de la mani?re la plus louable. Aujourd?hui dans des pays comme la France, l??galit? des salaires entre hommes et femmes n?est pas respect?e mais au Burkina c?est une r?alit? depuis l?av?nement de Thomas Sankara.

  3. UNE PENSEE POUR NOTRE REGRETE, LE CAPITAINE THOMAS SANKARA !

    Souvenez-nous de cette Afrique dont il r?vait et pour laquelle il a ?t? l?chement assassin? un certain 0tobre de l’ann?e 1987, en fin d’apr?s-midi !
    Paix, Capitaine ! Nous ne t’oublierons jamais et, la post?rit? s’inspirera des tes aspirations pour l’?dification d’une Afrique nouvelle, digne et, juste envers tous ses enfants sans discrimination aucune !
    A bas tous les fossoyeurs de l’?dification d’une Afrique digne, fi?re, et radieuse !

    La Dignit? ou la Mort, l’Afrique VAINCRA !

  4. (15 OCTOBRE 2012)IL Y'A DEJA UNE GENERATION QUI EST PASSE…… SANS TOI .MAIS THOMAS ON TE GARDERA DANS NOS MEMOIRES ENCORE ET POUR TOUJOURS…..GOD Bless you job…………………………

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *