Présentation des candidats au poste de délégué qui représentera la région de Montréal à la grande élection du Conseil Supérieur des Burkinabé de l’Étranger

112 0

L’élection du délégué qui représentera la région de Montréal à la grande élection du Conseil Supérieur des Burkinabé de l’Étranger (CSBE) aura lieu le 21 octobre 2012 de 16h à 18h à l’École Nationale d’Administration Publique (ENAP), 4750, rue Henry Julien, H2T 3E5, 4e étage, salle 4121. Metro Mont Royal ou Laurier.

Trois candidats sont en lice pour représenter les burkinabé de Montréal.

Allez à la découverte de ces valeureux candidats aussi convaincants les uns que les autres, à travers leurs présentations et l’exposé de leurs projets de programmes.

NB : les vidéos et les textes ont été reproduits tel qu’ils nous ont été founis par les candidats, sans aucune modification du contenu.

________________________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________________________________

Candidat 1 :  Keita Luc

Bonjour cher (e) s compatriotes,

En date du 03 octobre 2012, je vous informais de ma candidature au poste de délégué du Conseil Supérieur des Burkinabé de l’Étranger (CSBE). Je viens par ce message vous apporter de plus amples informations en ce qui me concerne et vous présenter un projet autour de quelques actions, qu’ensemble nous pouvons entreprendre en vue de la consolidation de l’image de notre chère patrie au plan international, et plus particulièrement au Canada.

Je suis donc Luc KEITA, docteur en psychologie de l’Université Lumière Lyon2. Au plan associatif, j’ai été co-fondateur de l’association des burkinabé de Lyon et coordonnateur des associations étudiantes de l’université Lumière Lyon. Je suis actuellement membre actif du Project Management Institue (PMI). Mon implication dans ces différentes actions dans le cadre de la vie associative d’une part, et d’autre part, ma formation en psychologie me confèrent, à n’en pas douter, une grande expérience en gestion de groupes et de projets.
Dans le cadre de la représentation des burkinabé de l’étranger, je vous propose un programme qui va s’articuler autour des points suivants, et je sais compter sur votre engagement pour leur mise en œuvre :

 

  1.  Favoriser l’émergence et la visibilité de la communauté burkinabé du Canada, et partant, faire rayonner notre pays, le Burkina Faso : cela passe par exemple par
  •  l’organisation et le soutien à l’organisation d’activités culturelles ;
  • la mise en place d’un cadre de consultation permanente en lien avec les préoccupations des burkinabés (création d’un blog, d’un espace de discussion tel un forum) ;
  • la contribution et l’encouragement à l’immatriculation des burkinabé au niveau de l’ambassade.

Je m’engage en cela à rester à l’écoute, à aller à la rencontre de tous burkinabé résidant au Canada et à recevoir chaque burkinabé qui en exprime le besoin, et de solliciter l’implication de près ou de loin de chacun.
2. Œuvrer pour l’intégration des burkinabé dans le monde de l’emploi au Québec et au Canada par:

  •  La mise en place d’un réseautage pour accompagner chaque burkinabé dans la recherche d’un emploi et élaborer des stratégies pour permettre à chacun d’exceller dans son emploi ;
  •  La mise en place d’un « réseautage interne » dans le but de permettre à chaque burkinabé de bénéficier de l’expertise d’autres burkinabé au vue de leur spécialité et de leurs compétences. À terme, ce système de réseautage vise à faciliter l’intégration des ordres professionnels au niveau du Canada.

3. Favoriser la création de pôles de compétences en vue de mettre à la disposition des instituts et structures du pays, des personnes ressources, selon les domaines d’expertises et les compétences. En exemple, un pôle de compétence pourrait être constitué d’enseignants d’universités, de personnes expérimentés qui seront à mesure d’effectuer des missions ponctuelles pour des enseignements, des conférences dans les universités et structures d’enseignement professionnel du Burkina Faso ou par le biais du E-learning. Cela nécessite la création et le maintien d’un partenariat entre les universités canadiennes et burkinabé auquel je contribuerai ardemment. Il en sera de même pour la mise en place par exemple d’un système de partenariat entre les opérateurs économiques burkinabé et canadiens de sorte à faciliter les investissements au pays.
4. Mettre en place un système de collecte de fonds d’urgence dans l’objectif de venir en aide aux burkinabé soit en cas de sinistre soit pour participer à la lutte contre la pauvreté au pays. Je salue en passant la contribution et l’implication des organisateurs de « miss Burkina Canada » sur le terrain au Burkina.
5. Favoriser, au plan national, la création d’un service au niveau du ministère des relations extérieures, chargé de cibler les postes vacants dans les organismes internationaux, de sorte à favoriser l’embauche des Burkinabé présentant le profil et les compétences sollicités.
Cher (e) s compatriotes, je vous invite alors à voter massivement pour moi le 21 octobre, mon objectif étant de servir la communauté burkinabé au canada et chacun de vous, en ce qui le concerne. Je m’engage à vous servir et à servir ma patrie avec loyauté, abnégation et dignité.

Que Dieu vous bénisse!

Bien à vous

Luc KEITA

_______________________________________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________________________________

Candidat 2 : Hamado Ouédraogo

Chers compatriotes,je suis Hamado Ouedraogo

Je suis huissier-audiencier au palais de justice de Montréal pour le compte du ministère de la justice du Québec. Je suis le deuxième vice-président du syndicat de la fonction publique du Québec je vis au Canada depuis 10 ans et je me porte candidat au poste de représentant de Montréal dans l’optique de bien défendre les intérêts des Burkinabè

Mon programme est très simple et il comporte deux points
1-pour les étudiants:aider les étudiants à trouver un logement dès leur arrivée
Plaider la cause des étudiants auprès du gouvernement surtout dans le domaine des bourses pour qu ‘ils aient de meilleures conditions d’études mais surtout convaincre le gouvernement de créer une base de données dans laquelle tous ceux qui finissent leurs études pourront mettre leurs noms et leurs compétences etensuite faire un suivi pour que ces compétences soient retenues dans les différents concours du public ou du privé .
Avec l’ancien premier ministre Monsieur Paramanga nous avons émis cette possibilité de faire et cela est resté lettre morte je veux continuer le combat.
Le 18 octobre 2008 je prenais la parole devant le président Compaoré .Je me suis adressé à lui au nom des étudiants je lui ai demandé de nous aider avec des bourses et un local pour nos différentes rencontres il a promis de nous donner une suite favorable .donner moi la chance de rappeler au gouvernement leur engagement vis-à-vis de nous
Pour nos concitoyens qui viennent ici pour travailler notre souci sera de les aider à trouver un appartement les aider à bâtir leur CV et de les diriger vers de potentiels employeurs.
Pour nos compatriotes hommes et femmes qui oeuvrent dans le secteur manufacturier et les autres travailleurs je voudrais plaider leur cause en demande que soit ouverte ici une succursale d’une de nos banques et comme cela il pourront faire de petits dépots et une fois arriver au pays ils pourront avoir leur argent sans que cet argent ne transite dans d’autres mains et finir par disparaître.Enfin pour ceux qui voudraient investir dans l’immobilier qu’on leur offre des possibilités de le faire étant ici.
Ce programme-ci nous comptons au regard de sa simplicité le réalisé dans les deux premières années de notre mandat et recenserons les différentes préoccupations que nos compatriotes nous soumettrons lors de nos tournées .Nous irons à leur rencontre partout ou cela sera possible car ce n’est que de cette façon que nous pourrons mieux connaître ces préoccupations.Voilà Mesdames Messieurs ce qui nous motive à vouloir briguer le poste de délégué des Burkinabè du Canada pour le compte du conseil supérieur des Burkinabè de l’étranger.

________________________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________________________________

Candidat 3 : Savadogo Mahamadi

Lettre de présentation publique à la candidature au poste de délégué CSBE de la région de Montréal

Objet : Profession de foi Mahamadi Savadogo, candidat à l’élection du Délégué CSBE de Montréal

Mesdames,

Messieurs,

Qui suis-je ?

Je suis Mahamadi SAVADOGO, architecte de sécurité informatique à la Fédération des Caisses  Desjardins du Québec. Je réside à Montréal depuis 2010.

Qu’ai-je fait ?

Aujourd’hui, je souhaite me présenter à vous :

–          De 2009 – 2010, j’ai présidé l’Amicale des Étudiants burkinabé du Poitou-Charentes. (réf : http://www.abpoitou.org/)

–          En 2010,  j’ai coordonné avec succès la 1re édition du festival CINÉ-AFRICA en France. http://www.ambaburkina-fr.org/index.php?option=com_content&view=article&id=64:amicale-des-burkinabe-de-poitou-charentes&catid=16:actualites&Itemid=17

–          De 2004 à 2005, j’ai présidé l’association Club Culture et Technologie du l’université Polytechnique de Bobo-Dioulasso.

À travers mes expériences, ma philosophie de vie et mon parcours professionnel, j’ai participé et insufflé la vie de ma communauté en initiant des activités et des projets destinés à promouvoir la culture burkinabé, à mieux intégrer et à mieux fédérer ses membres.

Mesdames, messieurs, filles et fils du Burkina Faso, résidents de la région de Montréal et du Canada, vous capitalisez de l’expérience, du potentiel et des compétences insoupçonnés. Ensemble, nous pouvons dépasser les idées reçues.  Ensemble, nous pouvons dynamiser notre communauté à Montréal. Ensemble, nous pouvons innover et insuffler une vision d’avenir à notre pays. Ensemble, nous allons apporter notre modeste contribution à la construction de notre pays. Pour y arriver, je vous demande de porter votre choix sur ma candidature.

Le futur représentant CSBE du Canada, jouera un rôle important dans les décisions et les orientations économiques de notre pays. Il aura la tâche de former des groupes de réflexions économiques sur le Burkina et de porter la voix et la vision des burkinabé du Canada.

Qu’est-ce que je propose?

Aujourd’hui, je me présente au poste de délégué CSBE pour la région de Montréal et le  Canada. Je me propose de mettre à votre service mon projet, ma disponibilité et mon dévouement :

Chers (es) Compatriotes, voici mon projet de délégué CSBE, si je suis élu :

1.)    Pour les étudiants et les nouveaux arrivants, je vais,

Créer un cadre d’échange pour faciliter votre insertion tant académique que sociale dès votre arrivée au Canada. La possibilité de mettre en place un manuel d’accueil sera étudiée.

Je vais également soutenir l’idée de parrainage initié par certaines associations burkinabé afin que chacun puisse rapidement faire ses repères et s’intégrer assez facilement.

Je vais organiser des rencontres pour comprendre davantage vos besoins afin de poser des actions concrètes.

2.)    Pour l’emploi, je vais,

Soutenir la création d’un répertoire de compétences qui sera accessible aux entreprises. Je vais encourager les burkinabé déjà en emploi à accompagner dans un système de mentorat tout Burkinabé qui souhaite intégrer le marché de l’emploi.

3.)    Pour notre cohésion sociale, je vais,

Renforcer la cohésion sociale entre membres de la communauté burkinabé de Montréal :

Travailler à renforcer les liens entre burkinabé de différentes générations, vivant au Canada.

Faire en sorte que les enfants burkinabé nés ici, puissent apprendre facilement de notre pays, de sa culture et de ses valeurs.

Aider également tous les organismes impliqués au Burkina à rendre plus efficace leur contribution.

Créer une interface entre les membres de la communauté :

Le but est de réduire les clivages entre membres de la communauté et fédérer les diverses associations

Comment ? En mettant en place une plateforme pour relier les activités entre associations, membres, par le biais d’alertes et de petites annonces, etc.

4.)    Pour le volet économique, je vais,

Contribuer à la création d’une agence de négociation/vérification au Burkina-Faso:

Je soutiendrai l’idée de la création d’une agence de négociation internationale basée au Burkina Faso qui sera chargé de négocier et vérifier de façon transparente les contrats d’investissement, les prêts et aides à destination du Burkina Faso. L’objectif est de garantir que les contrats seront transparents et à l’avantage du Burkina, des burkinabé et de nos entreprises locales.

Encourager et offrir un cadre pour faciliter la création d’entreprises :

La création d’entreprises est un moteur indispensable au développement économique d’un pays.

Je contribuerai à l’organisation d’une rencontre des burkinabé pendant laquelle il y aura un séminaire de formation en entreprenariat, une présentation des opportunités de financement tant du côté du Burkina que du côté du Canada, du réseautage avec les hommes d’affaires du Canada et du Burkina Faso et un échange avec les entreprises canadiennes qui interviennent au Burkina Faso.

Créer un cadre qui permettrait aux burkinabé vivants à l’extérieur d’investir de manière sécuritaire au pays. Par exemple acheter une propriété, démarrer une affaire, etc.

5.)    De la politique, je vais

Défendre une démocratie participative plus juste au profit des burkinabé expatriés:

Je soutiendrais le droit de vote des burkinabé de l’extérieur. C’est tout à fait légitime et permis par notre constitution de donner sa voix dans l’élection de la personne qui représentera notre nation. C’est un devoir patriotique.

Je vais œuvrer pour la renaissance du patriotisme, car c’est une arme intérieure invisible, qui rassure, qui persuade et qui donne la force et l’inspiration pour bâtir et protéger son pays. Nous sommes considérés comme un pays pauvre avec des difficultés alimentaires. Devant cette situation, il n’est pas possible de rester silencieux. Si nous aiguisons l’amour pour notre pays, nous deviendrons riches en esprit et nous pourrions ainsi être mieux soudés pour faire face aux réalités de notre patrie. Il faut se mettre à l’évidence, qu’aucun autre peuple, hormis les burkinabé ne viendra construire le Burkina. C’est la contribution modeste de tout un chacun qui bâtira notre Burkina d’aujourd’hui et de demain.

6.)    Pour la culture          

Chers burkinabé, notre pays est une nation de grande culture,  cette richesse culturelle mérite d’être connue hors de nos frontières. Certaines formes de discriminations que certains d’entre nous pourrons rencontrer à l’extérieur sont souvent dues à une ignorance de notre culture. Nous allons multiplier les activités pour montrer que le Burkina est présent, pour transporter nos valeurs dans tout le Canada.

Je vais également apporter mon soutien à tous les organisateurs d’évènements et activités touchant le Burkina Faso, aux associations, afin de les aider à coordonner et à planifier l’ensemble de leurs activités pour une synergie d’action et pour une plus grande visibilité.

A cet effet, nous mettrons en place un site web qui offrira une vitrine à toutes les associations.

Un bref rappel sur mon parcours :

–          Initiateur et coordonnateur de la 1ère édition du festival CINÉ-AFRICA en France, 2010.

Réf : http://www.lefaso.net/spip.php?article36357&rubrique10http://www.africultures.com/php/index.php?nav=evenement&no=21250http://www.ambaburkina-fr.org/index.php?option=com_content&view=article&id=64:amicale-des-burkinabe-de-poitou-charentes&catid=16:actualites&Itemid=17

–          Président de l’Amicale des Burkinabé du Poitou Charente « ABP », 2009-2010

Réf : http://www.abpoitou.org/

–          Président de l’Association Club Culture et Technologie « CCT », 2004 -2005.

–          Membre dans l’organisation des journées culturelles et économiques du Burkina à venir (10 Novembre 2012) incluant Miss Burkina Canada 2012,

–          Animateur bénévole au Ciné-Club de la maison internationale de la rive-sud à Brossard,

Je suis à votre disposition pour répondre à toutes vos questions. Vous pouvez également me joindre sur « « [email protected] » et me suivre à tout moment sur http://mahamadisavadogo.com/

Passez une agréable journée,

Recevez mes salutations cordiales

Merci

_______________________________________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________________________________

Il y a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre