Affaire des biens mal acquis: La Guinée Équatoriale lance un mandat d’arrêt contre le président de Transparency International/France

533 2

La dégradation des rapports entre la Guinée Equatoriale et la France passe à un stade supérieur.

En effet, on apprend l’émission d’un mandat d’arrêt international contre le français Daniel Lebègue, président de la section France de l’ONG Transparency International , à l’origine de l’affaire des biens mal acquis des présidents africains dont le président Equato-guinéen Théodoro Obiang Nguema.

On se souvient que c’est suite à la plainte par Transparency International France ladite affaire.

Selon la version des autorités judiciaires Equato-guinéennes, Daniel Lebègue est considéré comme « rebelle » à l’autorité, car ne s’étant pas présenté à une convocation de la justice qui avait pour objet de l’entendre dans le cadre d’une affaire pour diffamation de l’Etat Equato-guinéen. C’est donc suite à cela que le procureur général David Nguema a émis ledit mandat d’arrêt international.

Toutefois, il faut préciser que ce mandat intervient après l’émission par la justice française d’un mandat d’arrêt international à l’égard de Thodorin Obiang, le fils du président Guinéen mis en cause dans cette affaire des biens mal acquis. Ainsi donc, l’action engagée contre Daniel Lebègue apparait comme une réponse des autorités Equato-guinéennes aux autorités Françaises.

Youssouf Bâ



Youssouf Bâ

Juriste, Spécialisé en Droit de l'Intégration. Journaliste, Poète.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. Cela intervient apr?s le mandat d?arr?t ?mis contre le fils du Pr?sident et apr?s l?expulsion, sans motif valable, d'un fran?ais et cela il y a de ?a 6 mois. Et ce fran?ais, c'est moi !!!!

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *