Agriculture industrielle : “Arrêtons de massacrer nos sols !”

121 0
Un modèle agricole qui permettra, non seulement d’atteindre l’autosuffisance alimentaire, mais aussi protéger notre environnement par la non utilisation des produits chimiques.

« Brisons le cycle de la faim » est le thème de la projection vidéo suivie d’un débat  organisé  ce jeudi 18 Octobre 2012  par l’ONG OXFAM. Cette activité entre dans le cadre  la semaine CULTIVONS . C’est l’amphi théâtre A600 de l’université de Ouagadougou qui a abrité ladite projection.

« Les moissons du futur », c’est le titre du film qui a réuni ce 18 octobre des acteurs intervenants dans le domaine de la sécurité alimentaire et plusieurs jeunes venus de toutes les couches sociales, dans le but de partager leurs visions sur la problématique de l’utilisation des méthodes biologiques dans un contexte de crise alimentaire mondiale.

Ce film réalisé par la journaliste Marie Monique Rabin est la synthèse des témoignages de grands et petits agriculteurs, d’agronomes, d’économistes, des responsables politiques et d’organisations internationales sur une question très importante à savoir quel modèle agricole comme solution durable contre la faim.

Le modèle industriel a épuisé nos sols

Le père Oudet : “Arrêtons de massacrer nos sols ! ” (Ph : Burkina 24)

Il en ressort alors que le modèle industriel utilisant les produits chimiques n’est pas parvenu à nourrir le monde, elle a plutôt épuisé nos sols, a contribué largement au réchauffement climatique et est à la base de plusieurs maladies. Il faut donc penser à un modèle agricole qui permettra, non seulement d’atteindre l’autosuffisance alimentaire, mais aussi protéger notre environnement par la non utilisation des produits chimiques.

Arrêtons de massacrer nos sols !”

Les panélistes de la soirée, à savoir Erick Hasard, Smokey, Mme Gariko, le Père Oudet, ont soutenu que le monde peut atteindre l’autosuffisance  alimentaire sans l’utilisation des méthodes chimiques. Comme l’a dit le Père Oudet, l’un des panélistes, « arrêtons de massacrer nos sols avec des produits chimiques, les méthodes agricoles considérées comme archaïques peuvent bien nous nourrir ».

Par ailleurs, les participants ont suivi avec intérêt ce film et apprécient l’initiative, car elle interpelle les gouvernements et les populations à la pratique d’une agriculture biologique. Ils ont également participé à l’échange à travers leurs idées pour une solution durable contre la faim.

Il y a 1 commentaire

  1. ces tres bien .mais aujourd'hui on ne veux plus se courber pour cultiver.on trouve que ces fatiguant.donc il faut utiliser des tracteurs et ensuite bourer le sol avec de l'angrais.les temps ont changes .ns ne sommes plus courageux comme nos grands parents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre