Forum des personnes âgées : Blaise Compaoré demande aux anciens de moraliser les jeunes

462 0

La première édition du Forum national des personnes du 3e âge, débutée hier 22 octobre 2012, a connu son apothéose ce  matin du 23 octobre 2012 avec les échanges directs avec le président du Faso Blaise Compaoré. Les « anciens » du Faso ont exposé « face à face »  leurs doléances au chef de l’Etat et ce dernier a assuré que des réponses leur seront données.

Environ 300 personnes âgées  venues des 13 régions du Burkina ont échangé trois heures durant avec le président du Faso, ce mardi 23 octobre 2012 à la Salle des banquets de Ouaga 2000.

Souhait : que les personnes âgées soient représentées au CES

Les représentants des personnes du 3e âge des 13 régions du Burkina ont exposé leurs préoccupations au chef de l’Etat. Elles ont pour la plupart trait aux problèmes de pension de retraite et le difficile accès à des activités valorisantes.  Le président du Conseil national des personnes âgées, Vitalien Kpoda, a, lui ajouté que le  Conseil soit représenté au sein du Conseil économique et social (CES) et dans les autres institutions.

Les différents ministres (action sociale, santé, administration, fonction publique, agriculture) et le chef du gouvernement Luc Adolphe Tiao ont donné des réponses aux préoccupations spécifiques.

Pour ce qui concerne le chef de l’Etat lui-même, il a assuré que les recommandations du forum seront examinées par son gouvernement et que des réponses seront données. Il n’a pas oublié que la majorité des personnes âgées vivent en campagne (83% du groupe) et a assuré que des solutions adaptées et appropriées leur seront proposées. Pour commencer, Blaise Compaoré a déclaré que tout sera mis en œuvre pour qu’elles aient accès à la gratuité des soins de santé.

S’impliquer dans l’éducation des jeunes et la résolution des crises

En retour, le président du Faso a demandé aux « anciens » de s’impliquer dans l’éducation des jeunes afin de leur inculquer les valeurs morales qui, de son avis, son en perte de vitesse avec le contact de la mondialisation. Blaise Compaoré a également sollicité des personnes âgées du Faso de s’impliquer dans les « petites crises » qui fourmillent un peu partout sur le territoire burkinabè afin de contribuer par leur sagesse à leur résolution. Il a, à ce propos, rappelé le rôle que les anciens, qu’ils soient religieux ou coutumiers, ont joué dans la régulation sociale et la construction de la démocratie au Burkina.

Le Forum national des personnages âgées a été institué afin que les personnes du 3e âge du Burkina exposent les préoccupations qui sont les leurs à ce stade de leur vie et de trouver les moyens de leur participation au développement du Burkina.

 

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *