SIAO 2012 : Luc Adolphe Tiao en visite sur le site à quelques heures de l’ouverture

91 0

A la veille de l’ouverture des portes de la 13e édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO), la circulation commence se densifier. Les engins dans les parkings s’étalent déjà à perte de vue, et les exposants déballent leurs marchandises, pouvait-on constaté ce jeudi 25. C’est dans cette ferveur que le Chef du gouvernement a fait une visite marathon des pavillons, du groupe électrogène, avant de s’entretenir avec le comité d’organisation.

Les forces de sécurité à l’oeuvre. (Ph.B24)

Les hommes de sécurité sont déjà en place pour sécuriser les lieux  mais aussi pour maintenir la fluidité de l’accès au site du SIAO. Les consignes ne sont pas toujours bien pris par les usagers. Ce qui conduit souvent à de longues et pénibles explications. Pendant que les uns, ça et la, s’activent pour les dernières installations, d’autres discutent en attendant l’arrivée du Premier ministre, Luc Adolphe Tiao.

Dans cette ambiance d’avant l’ouverture du Salon, on pouvait remarquer les exposants de diverses nationalités, comme ces ivoiriens. Camara Mohamed est à sa 1ère participation. Il expose des produits cosmétiques faits maison et des objets d’arts en bois d’ébène en ivoire et en os. Sa consœur  Kouakou Affoé Sophie était déjà là au SIAO 2010. Accessoiriste, elle expose des colliers fait en perles traditionnelles appelé communément  ‘’bagna’’. Cet objet vendu sur le marché n’a aucun pouvoir mystique selon elle. Ce sont les gens qui travail cela pour le rendre mystique. « Le bagna relève la beauté de la femme, cela la rend encore plus belle», confie Affoé.

Visite marathon des installations

Arrivé sur le site du SIAO dans la soirée, le Premier ministre Luc Adolphe Tiao a rapidement fait le tour du pavillon marron, de celui du ‘’Soleil levant’’ et vérifié l’effectivité du groupe électrogène qui devra prendre le relais en cas de coupure d’électricité. La puissance de ce groupe est de 500 KVA. Et un autre de 300 KVA sera loué et servira à l’alimentation du pavillon ‘’Soleil levant’’.

Dans son bref entretien avec le comité d’organisation, le Chef du gouvernement a voulu savoir les difficultés du moment. Le Commissaire général du SIAO, Abdoulaye Zongo, a fait cas du problème de câblage du groupe électrogène pour alimenter le nouveau pavillon. Pour cela il faut 22 millions. Cette somme n’étant pas à leur disposition, le commissariat, loue un groupe de 300 KVA à hauteur de 4 millions pour la durée du salon.

Luc Adolphe Tiao les a exhortés à tout mettre en œuvre car le temps n’est plus aux hésitations. Mais il a surtout encouragé le comité et salué leur sens de l’anticipation : « ce qui fait la différence est notre capacité d’anticipation des difficultés en matière d’organisation », a-t-il relevé.

Dispositif sécuritaire innové

En matière de sécurité, le Commissaire divisionnaire, Michel Ki, Président de la commission sécurité, affirme que tout est fin prêt. En matière d’innovation sécuritaire, il y a la vidéo surveillance qui permettra de mieux surveiller l’intérieur. Et pour l’extérieur, le renforcement de la sécurité  dans un rayon de 4 Km qui sera assuré par le Centre national de veille et d’alerte (CNVA). Il pourra être joint à l’habituel numéro vert  1010.

Avec pour thème « artisanat africain et émergence économique », la 13e édition se tient du 26 octobre au  4 novembre 2012. Le Pays invité d’honneur est le Japon, grâce à qui le pavillon « Soleil levant » a été construit. Des danseurs de ce pays répétaient leur chorégraphie pour la cérémonie  d’ouverture dans ce dit pavillon lors de la visite du Premier ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre