Réformes au sein du ministère de l’Economie et des Finances : Une mission fait le tour des régions à la rencontre des collectivités

415 0
Le coordonnateur du bureau de développement institutionnel et d’évaluation des performances, Jean Noël Savadogo, expliquant le contenu des réformes au cours de l’atelier à Dori. Ph.B24

Après le lancement le 3 septembre dernier de la mise en vigueur du nouvel organigramme du ministère de l’Economie et des Finances issu des réformes, une équipe s’est rendue dans les treize régions du Burkina du 15 octobre au 6 novembre 2012 en vue de s’entretenir avec les services déconcentrés et les partenaires sur le contenu et les implications de réformes engagées.

La cellule réorganisation chargée de conduire le processus de réforme au sein du département a procédé au cours de ses tournées dans les régions à une présentation Powerpoint des réformes, du nouveau cadre organisationnel et des orientations du ministère. L’objectif est de mettre les collectivités territoriales au même niveau d’information sur les réformes et solliciter leur accompagnement pour la mise en œuvre de celles-ci.

La mission conduite par les conseillers techniques Dramane Koné et Dramane Yaro, a pu mesurer l’intérêt que portent les services déconcentrés au fonctionnement du ministère de l’Economie et des Finances au regard du rôle transversal qu’il joue au sein de l’administration publique.

Elle a d’emblée rappelé le bien fondé des réformes engagées qui se résume à la recherche de plus d’efficacité, d’efficience, de diligence dans la gestion des finances publiques et de programmation budgétaire.

Les échanges avec les directeurs régionaux du MEF et d’autres départements, les maires des communes, les secrétaires généraux et Hauts-commissaires des provinces, et les gouverneurs de région ont permis de dégager les points saillants de la réorganisation du ministère de l’Economie et  des Finances et lever certaines inquiétudes.

Ces inquiétudes soulevées par les interlocuteurs sont la diligence dans le traitement des dossiers de dépenses, l’allègement des procédures pour les collectivités territoriales, la gestion des crédits au niveau de ces collectivités. La formation et le renforcement de capacités en personnel adéquats des structures déconcentrées constituent également des préoccupations en région. Les gens s’inquiètent sur le changement réel à attendre de ces réformes.

En outre, les acteurs au niveau déconcentré, ont émis le souhait d’avoir en face d’eux un interlocuteur unique qui réponde du ministère de l’Economie et des Finances.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *