RECREATRALES 2012: Une clôture avec les amis du Rwanda

509 0
La vie artistique et surtout théâtrale prend de plus en plus de l’ampleur dans l’univers artistique du Rwanda © Burkina 24

Pour cette édition des RECREATRALES 2012, la clôture des activités (plateforme festival) s’est achevée le 8 novembre 2012 à Ouagadougou, sous le signe du souvenir avec la compagnie Urwintore du Rwanda. Toute cette journée a été le lieu aussi de faire un focus sur le pays des Mille collines qui a traversé un génocide qui a ému la planète entière.

La journée du 8 novembre a vu la clôture de la 7e édition des RECREATRALES. Un évènement qui a permis à l’ensemble des habitants de Gounghin, particulièrement à ceux de Bougsoumtenga, de voir des artistes venus de divers endroits du monde pour communier avec eux autour de leur passion, le théâtre.

Cette journée a débuté avec des échanges autour des spectacles créés et ceux invités. Ce qui devrait être un espace de critique s’est voulu un espace de discussion où chaque metteur en scène a pris la parole pour expliquer la démarche artistique adoptée. Il est ressorti de ces entretiens que l’on devrait mieux travailler à faire coïncider deux enjeux majeurs dans la création théâtrale : la place du public et la vie des spectacles à l’exportation. Pour d’autres, une pièce de théâtre devrait être considérée aussi sur le plan du langage et pas seulement sur le plan de la langue. En effet, la langue ne devrait pas être un handicap dans la compréhension d’une pièce de théâtre qui propose d’autres moyens d’expression.

Le Rwanda avance avec sa cicatrice

De g. à d.: Dorcy RUGAMBA, directeur de RAI et Etienne MINOUNGOU, directeur des RECREATRALES, signant la convention de partenariat © Burkina 24

Un FOCUS spécial a été fait sur le pays des Mille collines. En effet, au cours de cette édition, ce pays était représenté par une forte délégation d’artistes et d’opérateurs culturels. Les échanges ont tourné autour du génocide qui est encore présent dans tous les aspects de la vie, même si ce génocide est un évènement qui traverse la vie de tous les habitants du pays. Selon les invités, leur pays avance, malgré tout, avec cette cicatrice de l’Histoire.

Des questions venant du public, il est ressorti que ce pays des Mille collines panse ses plaies et tente, coûte que coûte, de se frayer un autre chemin dans le concert des Nations. Ces échanges étaient aussi le lieu de montrer aux yeux de tous que la vie artistique et surtout théâtrale prend de plus en plus de l’ampleur dans l’univers artistique de ce pays.

Le RAI

Dans l’après-midi, cette présence de la délégation rwandaise s’est prolongée par la présence de la musique, de tenues traditionnelles et du théâtre du pays des Mille collines et du Burkina Faso, et surtout, par la signature d’un partenariat entre le Cartel (structure organisatrice des RECREATRALES) et le Rwanda Arts Initiative (RAI), en présence d’un représentant du ministère de la culture de notre pays. Au pays des Mille collines, le RAI est une structure qui a pour but de contribuer à la professionnalisation de la pratique des arts en intégrant des dispositifs de formation, de production et de diffusion.

Rendez-vous pour la 8e édition

La soirée a été consacrée à une cérémonie de clôture qui a vu déferler dans la rue du cartel un flot immense de monde. Prenant la parole, Etienne MINOUNGOU a rendu hommage à l’ensemble de la population de Goughin et de Bougsoumtenga pour son hospitalité. Il a souhaité que tout ce qui a été construit au fil du temps se raffermisse davantage. Sur scène, Sami Rama et Floby ont fait leur show avant d’ouvrir l’espace au Bal des Insoumis. Un autre rendez-vous pour la 8e édition est pris.



bktso1

Rialé est artiste-comédien et résidant a Ouagadougou.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *