Théâtre de marionnettes : Festival Filigrane, la première soirée avec la compagnie du fil

Le festival Filigrane vient d’ouvrir sa 5e édition. Sur la scène du Petit Méliès de l’Institut Français de Ouagadougou, la compagnie du fil, structure organisatrice de l’évènement a ouvert le bal avec son spectacle Tilaï, ce jeudi 15 novembre.

L’histoire de cette création nous expose Rabi qui pense pouvoir épouser une jeune fille et l’avoir à sa guise. A la vue de sa dulcinée et du comportement de son futur beau-père, Rabi se rétracte.  Ce spectacle, inspiré de la pièce Mariage forcé de Molière, utilise la technique très délicate de la manipulation à vue. Les artistes ont rythmé leur jeu de chants et d’expressions corporelles pour pouvoir donner vie aux marionnettes.

Les artistes et leurs marionnettes en pleine prestation (Ph : B24)

Pour cette 5e édition, un grand nombre de spectacles qui ont été insufflés par l’édition dernière seront vus par les spectateurs. Ce seront cinq compagnies venues de la Côte d’Ivoire, de la France, du Tchad, de la Suisse, et bien-sûr du Burkina Faso.

Lee festival Filigrane est un évènement organisé par la Compagnie du fil qui tente de donner plus de place à la marionnette au  Burkina Faso et en Afrique. La diffusion de cet art se fait dans les espaces culturels et les écoles de la place. Cette édition coïncidera avec le FITMO/FAB où les artistes invités sont appelés à présenter leurs productions.

Les spectacles à voir au cours de cette édition sont : Tilaï du Burkina Faso, Le Dragueur timide de la compagnie Nouroumi Théâtre de la Côte d’Ivoire, Ngone koundia de la compagnie Kadja Kossi du Tchad, L’Apprenti de la compagnie Evelyne Villaime de la France et Cause toujours de la compagnie Le Guingnol à Roulettes de la Suisse.

 Rialé



bktso1

Rialé est artiste-comédien et résidant a Ouagadougou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page