Elections couplées 2012 : Ces candidats malgré eux

451 0
Image : Burkina24

Signe du désintérêt pour la politique ou de l’incapacité des partis politiques à intéresser, des Burkinabè ont eu la désagréable surprise de retrouver leur nom sur des listes électorales de partis politiques dont ils ne sont parfois même pas militants.

Plusieurs cas nous ont été communiqués. Assimi Koanda, président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) en a fait cas avec ironie. En effet, répondant à une question à lui posée sur les candidatures controversées de Boureima Badini et de Somkinda Traoré, il a répondu qu’on se préoccupe plus du CDP que des « gens qui ramassent les cartes d’identité » pour remplir leurs listes électorales. La pratique existe donc.

 Mais les intéressés se refusent toujours à voir leur nom figurer sur les pages des journaux. Qu’à cela ne tienne. Il n’en demeure pas moins que ces faits ont eu lieu et l’intérêt n’est pas de savoir qui l’a fait mais si on l’a fait.

La politique, c’est pas forcé

La manœuvre consiste à se procurer des documents, généralement les cartes d’identité des intéressés, afin de remplir des listes électorales. Le but est de pouvoir remplir les conditions du code électoral afin de pouvoir se lancer dans la course électorale. Au grand dam des droits et des libertés des personnes ainsi forcées, malgré elles, d’être des candidats à des élections envers lesquelles, à bien voir, elles ont une souveraine indifférence. Lire la suite sur le site Spécial Elections couplées  2012 



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *