Coup de gueule : une centaine de clients de l’ONATEL sans téléphone ni Internet!

490 2

Depuis 10 jours environ, une centaine de clients de l’Office national des télécommunications (ONATEL) sont sans Internet ni téléphone. Une situation qui devient franchement intenable.

Tout a commencé le samedi 17 novembre 2012. Les clients de l’ONATEL, dont votre média Burkina 24, situés dans la zone de Wayalguin à Ouagadougou, ont découvert que leur téléphone fixe n’avait plus de tonalité. Conséquence immédiate et logique, ils n’avaient pas non plus d’Internet. Cette situation n’étant pas nouvelle, ils ont pensé que le problème sera passager. Mais le lundi, il n’y avait toujours rien.

Burkina 24 s’est alors renseigné à la source et l’ONATEL lui a fait comprendre qu’un câble a été sectionné, probablement par un de ces brigands friands de cuivre mais qui détestent aller au Congo, dans les « environs » de la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou  (MACO) et que les équipes étaient « à pied d’œuvre » pour régler le problème. L’ONATEL a également fait savoir qu’environ 100 de ses clients étaient concernés par cette « coupure ».

Depuis 10 jours environ, quelques habitants de Ouagadougou sont coupés du téléphone et d’Internet (Ph : B24)

Mais jusqu’à ce lundi 26 novembre 2012, soit exactement une semaine et deux jours, le problème n’est toujours pas réglé. On peut maudire la raison ou la personne qui a été la cause de cette rupture,  mais si ce silence téléphonique et inter-ordinateurs continue, on finira par s’interroger sur la bonne volonté de l’ONATEL.

L’importance du téléphone et d’Internet est en train d’équivaloir celle de l’électricité. Autant une panne de courant peut créer des dommages, la panne Internet en cause également. Que les voleurs soient maudis de s’en prendre aux câbles de l’ONATEL, mais les factures téléphoniques ne tolérant pas d’être payées en retard, que l’opérateur se dépêche aussi dans les réparations.

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Pétrole: la crise gagne du terrain

Posté par - 16 janvier 2012 0
Les conséquences de l’augmentation des couts de l’essence nées de la décision des autorités nigérianes de suspendre la subvention début…

Il y a 2 commentaires

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *