Élections couplées 2012: Cinq faits et chiffres clés en amont du scrutin

587 0

Élections couplées, engouement jamais égalé de la classe politique pour un scrutin d’après-crise, application de la loi sur le quota qui signe peut-être le réveil de l’autre moitié du ciel. Si l’on peut se poser la question sur ce que tout cela apporte à notre démocratie et en débattre, l’on pourrait bien commencer par voir ce que tout cela donne en chiffres. 

Depuis le 16 août, date de fin officielle de l’enrôlement biométrique des électeurs, le processus électoral a commencé à délivrer ses chiffres. Du nombre d’inscrits à cette date au nombre de candidats pour les deux scrutins, voici cinq (catégories de ) chiffres clés qu’il est bon de savoir.

 1) 4 365 202. Le nombre d’inscrits sur la liste électorale. Parmi ces inscrits, 2 2530539 ont un âge compris entre 18 et 35 ans, et 2 107 663 ont 36 ans et plus. Les femmes représentent 47,65%, soit 2 080 179 inscrites, contre 52, 35% d’hommes, soit 2 285 023 inscrits. Admis à voter pour le choix des conseillers municipaux uniquement, d’autres nationalités figurent sur la liste électorale au nombre de 49 inscrits. S’il a été noté un engouement des partis politiques pour ces élections, il reste à voir l’adhésion des électeurs qui, pour ceux d’entre eux qui voudront et pourront le faire, voteront dans 14 699 bureaux de vote déployés dans tout le territoire burkinabé.

Répartition par sexe et par tranche d’âge des inscrits sur la liste électorale (Graphique: Burkina24)

2) 6 074. Le nombre des candidats, titulaires et suppléants, aux élections législatives du 02 décembre 2012. Avec l’entrée en vigueur expérimentale de la loi sur le quota qui fixe un quota de 30% au profit de l’un et de l’autre sexe, c’est une porte ouverte dans la vie politique pour l’autre moitié du ciel. Sur les 75 partis en course pour les 127 sièges à l’hémicycle, si certains partis ont pu respecter cette loi, le calcul total laisse le constat suivant: environ 3 candidats titulaires seulement, sur 10 sont des femmes. La répartition par sexe des candidats donne un total de 4 199 hommes dont 2 143 titulaires contre 1875 femmes dont seulement 894 candidates titulaires.

Répartition par sexe des candidats aux législatives 2012. (Graphique: Burkina24)

3) 189 365. Le nombre de candidats pour les élections municipales qui met en compétition 81 partis politiques. Tout comme pour les législatives, le déséquilibre se lit aisément en défaveur des femmes: 122 092 hommes contre 67 273 femmes sont candidats dans les 370 circonscriptions électorales.

4) 7 000 (environ). Le nombre d’observateurs nationaux et internationaux annoncés pour l’observation électorale.

5) 1 000 (près). Le nombre de journalistes annoncés pour la couverture médiatique des élections.



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *