Dédicace : « Dans le couloir du campus », le premier roman de Faustin Kéoua Leturmy

688 0
Faustin Kéoua Leturmy, auteur de « Dans le couloir du campus » à la dédicace de son oeuvre. (Ph. B24)

Quel intellectuel  africain, burkinabè ne trouverait pas des traces de sa propre existence lorsque l’on  évoque le campus? Qui est-ce qui pourrait ne pas se souvenir des périodes de galère traversées au cours de ses études universitaires ? Cela, Faustin Kéoua Leturmy en parle  Dans le couloir du campus.

Publié aux Editions L’Harmattan en 2011, ce roman est le premier publié de la plume de Faustin Kéoua Leturmy. Dans cette œuvre, l’on voyage dans la vie mouvementée de Lucien, personnage drôle dans ses propos qui relate sa vie au jour le jour.

Selon les deux personnalités présentes au présidium, Dramane KONATE et Fatou Ghislaine SANOU, ce roman est facile à lire, car utilisant beaucoup d’images et faisant une transposition judicieuse du lingala au français.   Convoquant plusieurs procédés esthétiques, ce roman fait référence à des œuvres comme La Cantatrice chauve d’Eugène Ionesco ou à des œuvres de Molière. Mettant également à nu les divisions entre les peuples du Congo-Brazzaville, Faustin décrit une réalité où les populations ne font référence qu’à deux points cardinaux : le nord et le sud. Tout cela s’approfondit avec le chauvinisme, favoritisme ; terreau de guéguerres incessantes.

Utilisant différentes métaphores comme celles de la faim, de la vie estudiantine et surtout du couloir où pointe un brin de lumière qui est synonyme d’espoir qui nait après des années de souffrance.

Faustin Kéoua Leturmy est congolais résidant au Burkina Faso, depuis plusieurs années. Plus versé dans l’écriture de pièces de théâtre, la publication de ce roman vient comme une consécration à ses nombreuses années d’écrivain.

Rialé



bktso1

Rialé est artiste-comédien et résidant a Ouagadougou.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *