Elections 2012 : L’heure de vérité

430 0

 Il est minuit. La campagne électorale est close. Fini les discours charmeurs et les cabrioles. L’heure de vérité sonnera à 18h le 2 décembre 2012. L’horloge indiquera si les déclarations de bilan satisfaisant colleront à la réalité des urnes.

L’heure de savoir si le parti au pouvoir a encore toutes ses dents

Le parti au pouvoir s’est dit convaincu de rempiler dans le « tuuk-guili », même si ses contempteurs prédisent que son pactole habituel sera rogné. On saura si  la grande mobilisation constatée lors des différents meetings sera matérialisée dans les chiffres de la CENI.

Qui sera chef de file ?

La configuration à l’Assemblée nationale changera-t-elle de couleur ? L’UPC, qui figure en bonne place dans les pronostics de plus d’un observateur, destituera-t-il l’UNIR/PS, sans que le PDS/Metba, le PAREN ou Le Faso Autrement (pour ne citer que ceux-là) n’ait son mot à dire ? A moins qu’il y ait un ou des troisièmes larrons en foire qu’on n’avait pas prévus qui viennent tout bousculer. Les Burkinabè en décideront.

Tous les 82 partis verront aussi le résultat de leur test de popularité. Quatorze jours de harangue auront-ils suffi pour convaincre les 4 millions d’inscrits à tous mettre leur voix dans les deux urnes le 2 décembre ?

La CENI de Kéré aura-t-elle la palme de la transparence ?

Autre gage, c’est de savoir si le pari de Me Barthélémy Kéré d’organiser le scrutin le plus transparent et le moins entaché de l’histoire du Burkina sera relevé. La probité, l’honnêteté, la fiabilité et l’efficacité tant martelées de la CENI version Kéré seront jugées au plus tard, le 6 décembre 2012, comme l’a lui-même programmé le président Kéré.

Là où il y a Dieu, Satan ne créchant pas loin, les tentatives de fraude ne manqueront certainement pas. A la CENI et aux délégués des partis, surtout, d’ouvrir l’œil et le bon.

L’horloge de la paix ne doit pas perdre Greenwich

Une élection est à l’Afrique ce qu’est l’accouchement à la famille d’une femme enceinte. Moment de bonheur … Lire la suite de l’article sur le site Spécial Elections couplées 2012.

 



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *