Elections couplées 2012 : Que d’incidents !

235 0
Des électeurs en attente de voter (Ph : B24)

Annoncé pour un fleuve calme, le scrutin couplé historique du Burkina est émaillé jusqu’à la mi-journée d’incidents et d’anomalies, tant de la CENI que de certains partis politiques, plutôt déplorables. Des bureaux de vote fusionnés sans une apparente large information des électeurs, des individus qui osent disparaître avec du matériel électoral, voici le bilan de la mi-journée. 

Bureaux de vote ouverts en retard ou pas du tout ouverts

A 6h00 à Saaba et au Saint Viateur, les bureaux de vote que nous avons visités ont ouvert à l’heure. Mais dans la mi-journée, nous avons appris que ce n’était pas le cas partout. Certains n’ont pas ouvert à l’heure. Le président de la CENI a confirmé, précisant que ce retard va de 6h30  à 7h. Dans d’autres, ils n’ont pas du tout ouvert. C’est le fondateur du PAREN, Laurent Bado, qui donne le ton, après avoir voté dans l’arrondissement où il compte devenir maire : « Jusqu’à présent, il y a des bureaux de vote qui ne sont pas ouverts (…) Je préfère un coup d’Etat à cette démocratie d’ânes ! »

Matériel électoral volé

Interrogé plus tard, le président de la CENI, Me Barthélémy Kéré, confirme, ajoutant que des individus se seraient effectivement présentés comme étant membres de la CENI et ont emporté le matériel électoral, dans plusieurs localités, notamment Ouagadougou.

 Une source confirme en effet avoir aperçu aux environs de 23h dans une rue de Ouaga, un homme trimbalant à moto des urnes. Mais où étaient donc les forces de sécurité ? Nous avons appris qu’il y a des bureaux de vote où les agents n’étaient pas venus tôt dans les bureaux. C’est sans doute de ces incidents dont parle Zéphirin Diabré, président de l’UPC, après son vote à Zogona, demandant à la CENI  de les corriger au plus tôt pour éviter que le scrutin ne soit entaché de discrédit.

La journée ne sera pas de tout repos pour Barthelémy Kéré (Ph : B24)

Banfora ou la casse

L’autre incident est intervenu à Banfora, où la liste du CDP a été invalidée par la Justice. Des militants de ce parti s’en sont pris aux urnes et aux bulletins de vote pour apparemment marquer leur désapprobation.  Une source non officielle du CDP a confirmé ce fait, le réduisant cependant à de “petits incidents qui peuvent arriver”.

Me Kéré, interrogé, a lui aussi confirmé l’information. Mais il a un pied de nez au gouvernement en précisant que « notre rôle (la CENI) est d’organiser le scrutin, il appartient à l’Etat de travailler à la sécurisation du scrutin».

Blaise Compaoré en mode no comment !

Le président du Faso, Blaise Compaoré, a accompli son devoir civique à 10 h au Comet à Ouaga 2000, avec son épouse Chantal Compaoré. Interrogé par les journalistes sur le face-à-face François Compaoré-Zéphirin Diabré, il a préféré aller en mode no comment. « Moi, j’attends les résultats. Je ne peux pas commenter parce que je ne sais pas quel va être le choix des électeurs, mais je pense qu’il faut attendre les résultats pour pouvoir épiloguer sur la question », a-t-il en effet dit dans les micros de notre confrère Lefaso.net.

Suivez Burkina 24 sur Twitter

(Ph : lefaso.net)

Sur la tranquillité du scrutin, Blaise Compaoré a laissé entendre que… Lire la suite de l’article sur le site Spécial Elections couplées 2012. 

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre