Elections 2012 : L’UPC met en garde contre un hold up de sa victoire au Kadiogo

718 6
Zéphirin Diabré, président de l’UPC : “Nous serions face à un scandale d’Etat, car la signature du président du Faso est au bas de ces décrets” (Ph : L’Actualité)

 L’UPC estime, sur la base des chiffres à sa disposition, qu’il a remporté les élections municipales et législatives au Kadiogo. Mais selon lui, cette victoire serait en danger. 

Sur la base des compilations faites par nos équipes, nous sommes en mesure d’affirmer que l’UPC a battu le CDP au Kadiogo”déclare Zéphirin Diabré, président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), lors d’une conférence de presse ce mardi 4  décembre 2012 à Ouagadougou. En attendant les résultats provisoires de la CENI,  l’UPC estime avoir gagné à Ouagadougou tant aux législatives qu’aux municiaples, mais son président craint qu’on ne fasse un hold up de sa victoire. Le parti du lion dit avoir des preuves.

Des présidents de bureaux de vote ont interdit l’accès des bureaux aux représentants de l’opposition sous le prétexte qu’ils n’ont pas eu à aborder cette question pendant leur formation ; les représentants de notre parti se sont vus refuser une copie des PV à la fin des dépouillements. Cette situation a été sciemment organisée, pour éviter toute possibilité de contestation ; des présidents de bureaux de vote ont gardé par devers eux des urnes et des PV pour ne les transmettre aux CEIA qu’au petit matin ; des rapports, qui devaient être mis dans les sachets noirs de la CENI dès la fin des dépouillement, ont été conditionnés et collés dans la rue devant le siège de certains CEIA, le lendemain à 7 h“.

Cette sortie de l’UPC sonne comme une mise en garde, comme l’a d’ailleurs laissé entendre  Zéphirin Diabré. Une menace aussi, car l’éventualité de  troubles post-électoraux n’est pas à écarter. En effet, Zeph a prévenu que si les résultats de la CENI venaient à ne pas refléter la “volonté du peuple”, “la direction du parti ne pourra pas empêcher les militants de l’UPC de faire entendre leur voix”. 

Selon notre confrère Fasozine, le CDP réclamerait  “au moins” 4 sièges au Kadiogo aux législatives.

La revendication de l’UPC vient en porte-à-faux avec les déclarations des différents observateurs internationaux, notamment l’UA et l’UEMOA, qui ont affirmé que le scrutin était “transparent et crédible”. Le président de la CENI avait annoncé que la proclamation des résultats n’excédera pas cinq jours au maximum.

 



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Article similaire

There are 6 comments

  1. le d?clin du CDP ? sonner.Accepter votre lourde d?faite car C’est la volont? du peuple.le peuple est fatigu? de vos magouilles.Vous n’?tes pas ?ternels.

  2. CDP, reconnaissez votre d?faite au Kadiogo et laissez la CENI publier les r?sultats.
    Nous de l'UPC sont les vainqueurs au Kadiogo aussi bien pour les l?gislatives que pour les municipales.
    Acceptez et souffrez de notre victoire.
    Tous ensemble, nous vaincrons.

  3. Sylvain Bambara |

    Nous serons tous au rdv de 2015. Malheurs aux troubles-f?tes. Le peuple ne se laissera pas faire car, nous ne voulons pas ?tre responsables de plusieurs g?n?rations de laisser-pour-compte au Burkina.D?cembre 2012 nous dit d?j? comment nous devons nous pr?parer. Le peuple vaincra !!!

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *