Elections couplées 2012: Une campagne pour conjurer la violence en période électorale

105 0

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) Me Barthélemy Kéré, le représentant résident du PNUD Pascal Karorero et le président de l’Union des jeunes avocats du Burkina (UJAB) Pierre Yameogo ont procédé au lancement de la campagne « Non à la violence », le lundi 03 décembre 2012.

Lancée au cours d’une conférence de presse au siège de la CENI, cette campagne vise à sensibiliser les citoyens sur les voies pacifiques de recours en cas de contestation des résultats du scrutin du 02 décembre. Cette campagne entend convaincre les responsables des partis politiques et partant les populations à privilégier les voies pacifiques en cas de contestation des résultats

Les résultats des municipales peuvent être contestées devant le Tribunal administratif et les résultats des législatives devant le Conseil constitutionnel. Selon Me Barthélemy Kéré, « l’essentiel est que la campagne puisse amener les politiques à accepter de vivre avec les autres quelque soit la situation que le verdict des urnes viendrait leur imposer ».  Cette campagne vient en complément des messages de paix délivrés par la CENI depuis le début de la campagne électorale.   La commission électorale Nationale Independante a conçu des affiches à déployer dans 45 provinces du Burkina.

Service d’Information du Gouvernement

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre

CENI: Pose de jalons pour 2020

Posté par - 17 mai 2019 0
« Rationalisation et soutenabilité » de la machine électorale. Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) y tient et y…