Assimi Koanda déclare la victoire du CDP au Kadiogo

135 4

Assimi Koanda, Secrétaire exécutif national du CDP, déclare le CDP gagnant dans le Kadiogo, selon notre confrère Lefaso.net. “Les chiffres qui viennent d’être donnés par la CENI, en excluant la province du Kadiogo et la liste nationale, le CDP compte déjà 58 députés. A ces députés, il faudra ajouter les députés que nous allons arracher dans le Kadiogo car personne ne viendra détourner notre victoire au Kadiogo”, a-t-il déclaré lors du meeting improvisé au siège du parti après la proclamation des résultats partiels de la CENI, ce jeudi 6 décembre 2012.

Il a appelé les militants à rester vigilants afin que nul ne détourne la victoire du parti. Une victoire qui rend Assimi Koanda heureux et qui le manifeste en ces termes : “ces élections ont prouvé que même ceux qui ont œuvré ardemment en utilisant l’argent, en utilisant les menaces parfois avec des pistolets, ceux qui ont œuvré avec le mensonge et la trahison ont été déclarés perdants parce que le peuple burkinabè a fait son choix et ce choix c’est  le CDP. Le CDP est comme un roseau, il plie sans jamais rompre”. 

Il a cependant appelé les autres partis à la retenue et à préserver la paix et la stabilité dans le pays. Le CDP “appelle d’ores et déjà les autres partis et formations politiques à contribuer à édifier et non à détruire la maison commune“, a-t-il lancé en effet. 

Cette proclamation de la victoire du CDP au Kadiogo vient  mettre face à face l’UPC et le CDP sur l’arène de la conquête de Ouagadougou. A espérer que le pugilat se déroule uniquement sur la scène judiciaire.

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 4 commentaires

  1. La le?on que je retiens de ces ?lections coupl?es est que le r?gne de la fin du r?gime Compaor? est plus que jamais lanc?. La panique a gagn? la maison CDP qui a obtenu une majorit? virtuelle au parlement. La bataille pour la capitale qui s'annonce serr?e est une raison supplementaire pour dire que le sprint final de 2015, c'est d?s maintenant. Bravo au vent du changement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre