Sommet des chefs d’État et de gouvernement ACP: Énième désaccord sur les APE

145 0

Le 7e sommet des chefs d’État et de gouvernement d’Afrique, Caraïbes, Pacifique (ACP) se tient à Malabo en Gunée Equatoriale du 13 au 14 décembre. Dès l’ouverture des débats, les représentants des pays membres de l’ACP et l’Union européenne (UE) ont exposé leurs désaccords à cette rencontre consacrée essentiellement à l’avenir du partenariat avec l’UE.

Le point de discorde porte notamment sur la décision du Parlement européen de réduire à partir de 2014 le nombre de pays bénéficiant du Système de préférence généralisé, qui propose des réductions de droits de douane ou un accès au marché communautaire en franchise de droits pour les exportations de 178 pays et territoires en développement.

“L’une des pommes de discorde, ce sont les négociations des Accords de partenariats économiques (APE)”, a déclaré dans son discours d’ouverture le secrétaire général du groupe ACP, le Ghanéen Mohamed Ibn Chambas, en présence d’une quinzaine de chefs d’Etat.

“La Commission européenne a imposé la date butoir de janvier 2014 (prolongé à janvier 2016) pour la finalisation de ces négociations et va pénaliser les pays qui ne sont pas à même d’atteindre un accord sous ce délai”, a déploré Mohamed Ibn Chambas.

Le Groupe ACP a été institué par l’Accord de Georgetown en 1975 et compte 79 Etats membres dont 48 d’Afrique sub-saharienne, 16 des Caraïbes et 15 du Pacifique.

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre