« On pourra dire de nous ce qu’on veut mais jamais que nous avons été paresseux”, Simon Compaoré à la dernière session du conseil municipal

186 0

Le conseil municipal de Ouagadougou a ténu ce vendredi 14 décembre 2012 la dernière session de son mandat qui a débuté en 2006. Cette session qui est également la dernière pour le maire central de la ville était chargée d’émotion et a connu la présence de de nombreux amis de la ville venus vivre avec Simon Compaoré les derniers moments de sa vie politique.

Pour Simon Compaoré, la dernière session extraordinaire du conseil municipal qui se tenait ce vendredi marque un tournant majeur. Il rend le tablier après 17 ans de gestion de la commune. Les liens qu’il a su forger avec les autres villes durant ses trois mandats successifs étaient visibles dans la forte présence d’invités de plusieurs villes et dans les témoignages n’ont pas taris à son endroit.

Tout en faisant montre de sa satisfaction à la fin de sa mission, le maire Simon lance fièrement: « on pourra dire de nous ce qu’on veut mais on ne pourra jamais dire que nous avons été des gens paresseux ». Dans ce dernier discours qui marquait l’engagement et la fierté dans sa gestion de la ville, on reconnaissait aisément celui qui a toujours affirmé être un homme qui assume: « je préfère être condamné pour avoir agit que d’être condamné pour inaction ».

Durant ses trois (3) mandats, 85 milliards ont été mobilisés pour le bien être de la ville. Lorsqu’il arrivait à la tête de la mairie en 1995, le budget de la mairie était de 2 milliard, à ce jour il est de 23 milliard. 4 milliard ont été mis à ce niveau pour la propreté de la commune.

Des villes voisines comme Cotonou et Porto-Novo au Benin ont pu mettre en œuvre une police municipale et un service de nettoyage de leurs communes grâce à l’expérience de Ouagadougou.

De nombreux élus dont Bertrand Delanoë, maire de Paris, ont fait le déplacement pour vivre aux côtés de leur ami, les derniers moments de sa vie de maire et de sa vie politique. Le conseil municipal dans un délibéré a pour l’occasion élevé 27 personnalités au rang de citoyens d’honneur de la ville de Ouagadougou.

Il y a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre