Assemblée nationale: la Ve législature installée et sous la conduite de Soungalo Ouattara

251 0

Les députés de la Ve législature ont été installés officiellement ce vendredi au cours d’une séance solennelle. Une séance consacrée à la validation des mandats des hommes et femmes élus le 02 décembre dernier, ainsi qu’à l’élection du président de l’assemblée nationale, remporté par Soungalo Apollinaire Ouattara député de la majorité présidentielle.

Vendredi 28 décembre. Il est dix heures moins. Les couloirs de l’hémicycle grouillent de monde, dont un imposant lot de journalistes, armés de caméras et d’appareils photo. Les élus foulent un a un les carreaux de la représentation nationale, pour beaucoup pour la première fois. Une ambiance bon enfant règne dans l’hémicycle qui s’est refait un nouveau visage pour la nouvelle législature qui s’installe.

L’hémicycle dans l’attente de ses occupants ce vendredi matin. (Ph.B24)

La séance plénière de ce vendredi matin a été introduite par Rock Marc Christian Kaboré en quelques minutes, comme son dernier acte, avant de se retirer définitivement. Présidée pour la suite par Arba Diallo, la séance solennelle d’installation de la Ve législature avait deux articulations majeures: la validation des mandats des députés et l’élection du président du nouveau président de l’institution.

Les nouveaux députés ont vu leurs mandats validés au cours de la séance de vendredi 28 décembre. (Ph.B24)

Soungalo Ouattara contre Denis Nikiéma pour le perchoir

Les députés présents ont vu leur mandat validé par appel et acclamation, avant de procéder à l’élection du nouveau président, acte majeur de la séance. Après le duel dans les urnes le deux décembre, l’opposition, avec le député Dénis Nikiéma comme candidat, et la majorité en l’occurrence le Congrès pour la Démocratie Progrès et ses alliés que sont l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération/Rassemblement démocratique africain et l’Union Pour la République, avec Soungalo Apollinaire Ouattara pour candidat,  s’affrontaient à nouveau dans des urnes pour le perchoir de l’hémicycle. Un combat perdu d’avance par le groupe des premiers. Au bout des décomptes des voix, Sounagalo Apollinaire Ouattara est élu président de l’Assemblée nationale avec 93 voix contre 30 pour le candidat de l’opposition.

La nouvelle législature installée ce vendredi sera conduite ainsi pour les cinq ans par Soungalo Apollinaire, 56 ans, administrateur civil au parcours assez riche et hier encore ministre de la fonction publique, du travail et de la sécurité sociale. Et en attendant l’existence réelle du Sénat, il devient la deuxième personnalité de l’État.

 

 

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre