Trois (3) Burkinabè bloqués dans le désert entre le Maroc et la Mauritanie

755 0
Source: yabiladi

45 migrants d’origine subsaharienne dont  des femmes, enfants, réfugiés et personnes malades, seraient bloqués dans le désert à la frontière entre le Maroc et la Mauritanie depuis, pour certains, plus de trois semaines. Parmi ces gens, 3 citoyens burkinabés  qui désiraient traverser la Mauritanie pour rentrer au Burkina Faso. Ils ne possédaient pas de visa par ignorance et se retrouvent coincés entre le Maroc, qui refuse de les laisser ré-rentrer, et la Mauritanie pour laquelle ils n’ont pas de visa.

La situation de 45 migrants dont 3 ressortissants burkinabè bloqués dans le désert entre le Maroc et la Mauritanie a trouvé un écho dans la presse mauritanienne, marocaine et italienne. Des associations, parmi lesquelles le groupe d’accompagnement et de defense des etrangers et migrants au Maroc (GADEM), œuvrant dans le domaine des migrations ont, quant à elle, lancé une pétition sur le net en faveur de ces migrants retenus dans le désert

Les trois Burkinabès sont bloqués depuis 10 jours entre les postes de frontières, selon les informations données par les associations qui sont en contact avec eux. Ils seraient sans abris, sans eau, sans nourriture et sans aucune protection contre le froid dans le désert et survivent grâce à des dons faits par les chauffeurs qui traversent la frontière. Un des trois Burkinabè est maintenant malade et les deux autres également très faibles.

45 migrants au début, les migrants ne sont plus que 13 (ressortissants du Burkina Faso, de Gambia, du Liberia, du Congo RDC et de la Guinée) après que les autorités ivoiriennes et sénégalaises aient agis rapidement pour évacuer leurs ressortissants.

Selon l’universitaire Sébastien Bachelet du Collectif des Communautes Sub-Sahariennes au Maroc (CCSM) et l’Association Lumière sur l’immigration clandestine au Maroc (ALEC-MA) qui ont fait parvenir cette information à la presse burkinabè, les autorités diplomatiques burkinabè, en l’occurrence  le Consul Mr Doukare, ont été contactées avant les fêtes de Noel. Alors que l’ambassadeur à Dakar s’occupe du dossier, ces associations déplorent la lenteur avec laquelle il est traité et lance ainsi un appel au Ministre burkinabè des Affaires Étrangères et de la coopération régionale d’aider à la résolution de cette crise et de permettre aux trois ressortissants burkinabés de quitter le désert et de rentrer chez eux.

La pétition à ce lien: http://signon.org/sign/christmas-in-a-no-mans.fb23?source=s.icn.fb&r_by=2267779



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *