2013 année des infrastructures, selon Blaise Compaoré

1105 0

L’année 2012 a été une année laborieuse pour le Burkina Faso avec l’organisation des premières élections couplées ainsi qu’un grand nombre de foras et de réalisations dans plusieurs secteurs d’activité. 2013 sera aussi une année chargée avec  des chantiers que le président du Faso, dans son discours de vœux de nouvel an à la nation, a préparés pour son nouveau gouvernement. D’importants projets sont en ligne de mire. 

Blaise Compaoré (Ph : aib.bf)
Blaise Compaoré (Ph : aib.bf)

Economie

Selon Blaise Compaoré, le gouvernement poursuivra ses efforts pour des “performances significatives, décisives et durables, en matière de réduction de la vulnérabilité de l’ économie, d’augmentation de sa compétitivité et de démultiplication des chaînes de valeur, dans les secteurs de l’agriculture, de la foresterie, de l’élevage, des mines et des services“.

Les mêmes efforts seront également déployés au profit des populations rurales afin qu’elles accèdent à l’énergie électrique.

Education

Sur le plan de l’éducation, le Gouvernement poursuivra le vaste chantier de densification de l’offre d’éducation, de formation professionnelle, selon le président du Faso.

Des acquis engrangés dans ce domaine comme l’implantation des universités de Dédougou, de Fada N’Gourma, de Ouahigouya, ainsi que l’ouverture de nouveaux établissements et centres de formation professionnelle permettront au “Pays des hommes intègres” de bénéficier d’un enseignement de qualité.

Santé
Sur ce plan, on peut retenir la volonté d’opérationnaliser les mesures d’instauration de l’assurance maladie universelle.

Transport et infrastructures

La construction de la portion burkinabè de l’autoroute devant relier Ouagadougou à Yamoussoukro, le prolongement du chemin de fer jusqu’en territoire nigérien, le démarrage des travaux de réalisation du nouvel aéroport international, l’interconnexion des réseaux électriques et gaziers, constitueront les projets phares de 2013, a annoncé Blaise Compaoré.

Abdou Laziz BANSE



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *