KOUMBRI: Des militants du CDP à couteaux tirés au sujet de la mairie

137 0

776px-Yatenga_departmentsLe lundi 7 janvier 2013 a eu lieu dans plusieurs communes du Burkina Faso, l’élection des Maires par les conseillers élus le 02 décembre 2012. A Koumbri, ces élections ont failli tourner à l’affrontement entre des militants d’un même parti, le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP).

 Les conseillers du Congrès pour la Démocratie et le Progrès(CDP) de la commune rurale de Koumbri, localité située à 31km au nord de la capitale de la région du Nord, Ouahigouya,  ont été surpris  par les résultats de l’élection du Maire de la commune. En effet, le CDP avait obtenu 47 conseillers contre 22 conseillers pour l’ADF-RDA. Mais il s’avère que la mairie est désormais la propriété de l’ADF/RDA.

Pourtant il y a de cela cinq jours, soit le 02 janvier 2013,  Hélène NANA avait été élue Maire de la commune rurale de Koumbri  par anticipation. Compte tenu du caractère illégal de ce vote, qui a été fait sans l’aval du conseil d’Etat, il a fallu reprendre les votes à la date butoire du 07 janvier 2013. C’est ainsi que Mamoudou SELENGA, conseiller de l’ADF/RDA a été élu Maire de la commune rurale de Koumbri.

Comme il fallait s’y attendre, conseillers et militants du parti au pouvoir n’ont pas trouvé un enseignement biblique dans cette gifle. Ils ont juré de bouter hors de la commune tous les conseillers qui ont voté pour l’ADF/RDA. Des conseillers qu’ ils ont pourchassés,  certains même hors de la commune, convaincus qu’ils ont été corrompus par l’adversaire. Aussi la préfecture a-t-elle été assiégée par des militants pour demander des comptes au préfet qui a assisté aux votes sous le regard impuissant de la police.

Que s’est-il passé au juste?  Selon une source concordante, les conseillers qui ont voté pour l’ADF/RDA ont juste rendu la monnaie de la pièce  à leur ennemi d’hier. En effet, en 2006 le mari de Hélène NANA, « l’éphémère Maire », Paul WARMA était un militant du parti ADF/RDA, pendant que le regretté Maire Ousséni WARMA était du CDP. Toute chose qui était un mur entre les deux belligérants. Après le décès de ce dernier, l’intérim était assuré par l’adjointe au maire Fati BELEM.

Aux élections couplées du 02 décembre 2012, Paul WARMA a changé de bonnet pour revenir au CDP. Chose qu’il n’aurait pas fait si Ousséni WARMA était en vie, selon ses sympathisants rapportés par la même source. Ne pouvant pas présenter un candidat pour  la Mairie du fait de leur nombre, les fidèles serviteurs du défunt maire, ont attribué  leurs voix au candidat de l’ADF/RDA, qu’ils jugent être neutre.

Selon cette source, les autres n’auront pas fait mieux s’ils étaient au revers de la médaille. Cependant, les sympathisants de Paul WARMA crient à la corruption de leurs conseillers par l’ADF/RDA, pendant que les autres félicitent le nouveau maire Mamoudou SELENGA. Et tout cela laisse croire qu’une fois de plus le CDP se trouve pris au piège dans ces propres filets.

OUEDRAOGO Salifou

 

salifbf

Journaliste-Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre