Mali : 500 soldats burkinabè participeront aux combats

376 6
500 soldats d'infanterie seront envoyés à la Misma (Illustration : L'Opinion)
500 soldats d’infanterie seront envoyés à la Misma (Illustration : L’Opinion)

Au cours d’un point de presse au palais de Kossyam ce samedi 12 janvier 2013, le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Djibrill Bassolé, a annoncé que le président du Faso a  instruit le Chef d’Etat major général des armées afin d’envoyer 500 militaires pour intégrer la Misma (Mission internationale de soutien au Mali) et aider le Mali à “défendre l’intégrité de son territoire“. L’Assemblée nationale sera saisie par le gouvernement à cet effet, a ajouté Djibrill Bassolé.

Le Président du Faso,  médiateur de la  CEDEAO, par la voix de son ministre, a une fois de plus déploré le déclenchement des hostilités par les “groupes armés”, compromettant ainsi les voies de la négociation. “Les groupes armés, en décidant de se coaliser avec les forces terroristes et extrémistes pour attaquer les unités des forces maliennes à Konna, ont gravement violé la déclaration de cessation des hostilités et de rejet du terrorisme qu’ils avaient rendue publique, compromettant ainsi les chances d’aboutir à une sortie de crise négociée“, a déclaré le ministre burkinabè.

Le médiateur de la CEDEAO a donc appelé les “groupes armés” à cesser les  hostilités et à ne pas entraver les actions de la Misma, avant d’indiquer que le Burkina “n’épargnera aucun effort” pour garantir la sécurité hors et entre ses frontières.

En rappel, un contingent de 1 000 soldats est en déploiement aux frontières nord du Burkina.

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre