Aide humanitaire européenne : 52% revient à l’Afrique subsaharienne

496 2

Logo_CE_pngDans le cadre de la coopération au développement à travers le monde, l’Union européenne vient d’adopter le plan d’affectation de son aide humanitaire pour l’année 2013, soit plus de 661 millions d’euros pour environ 80 pays ou régions.

C’est au regard de la persistance des crises dues aux conflits dans certains pays  et aux catastrophes naturelles dans d’autres, et dans le souci de répondre aux besoins des populations vulnérables dans ces régions, que la Commission de l’Union européenne a adopté un plan de  répartition de son assistance.

Dans le partage de cette aide humanitaire européenne, l’Afrique subsaharienne s’en tire avec 344,5 millions €, soit 52 % des fonds préprogrammés pour l’aide humanitaire pour résoudre les crises humanitaires les plus épineuses du monde.

Ainsi, les plus grandes interventions humanitaires cibleraient la région du Sahel en Afrique de l’Ouest au Mali (82 millions €), le Soudan et le Soudan du Sud (80 millions €), la République démocratique du Congo (54 millions €), le Pakistan (42 millions €) et la Somalie (40 millions €).

Au-delà de ce montant chiffré de l’aide humanitaire de l’UE, il y a, comme les années précédentes, une enveloppe prélevée sur le budget de la Commission, destinée aux crises oubliées ; c’est-à-dire aux populations, délaissées par les caméras, et qui ne peuvent compter que sur la Commission comme donateur de premier plan.

En 2013, la Commission a identifié neuf pays (Algérie, Bangladesh, République centrafricaine, Colombie, Inde, Myanmar, Pakistan, Sri Lanka et Yémen) dont les populations répondent à ces critères.

Cette stratégie opérationnelle de la Commission en matière d’aide humanitaire pour 2013 sera mise en œuvre à travers le financement des interventions humanitaires menées par plus de 200 de ses organisations partenaires dans les zones concernées.

 



Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. Esp?rons que les populations concern?es seront les v?ritables b?n?ficiaires de cette aide humanitaire. Affaire a suivre

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *