Logements sociaux : L’Inde accorde 10 milliards de F CFA au Burkina

431 3
-

La question du logement est devenue très préoccupante au Pays des Hommes intègres au point que l’Etat avec l’appui des partenaires techniques et financiers a décidé de financer le secteur à travers la construction de logements sociaux, donc plus accessible à la grande partie de la population.

L’Etat burkinabè qui s’est engagé dans le projet de logements sociaux vient de signer avec la Banque Import-export de l’Inde pour l’Afrique de l’Ouest (Exim Bank) un accord de financement.

Le montant de l’accord sous forme de prêt, signé le 18 janvier 2013 par le ministre de l’Economie et des Finances Lucien M. N. Bembamba et le représentant régional de la Banque, Amit Kumar, est de 22,5 millions de dollars US, soit près de 11 milliards de francs CFA.

Il permettra de financer la construction de 1000 logements à Basseko au nord-ouest de la capitale Ouagadougou, dans le cadre du Programme 10 000 logements sociaux et économiques, et dans la perspective d’améliorer les conditions d’accès aux logements décents pour les populations à revenus faibles et intermédiaires.

Selon le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Yacouba Barry, ce prêt d’Exim Bank, permettra la construction de 500 unités de logements de type F3, 260 de type F4, 20 immeubles de 240 appartements.

 

Article similaire

Il y a 3 commentaires

  1. le probl?me ici est que nous avons trop de financement ? issue incertaine! on n’a jamais vu le bout des financements du pays. On esp?re au moins que cette fois sera la bonne et qu’ils sauront faire une bonne et judicieuse distribution des logements qui seront construits.

  2. Bien dis Auguste12. Je pense que c’?tait la politique de l’ancien maire de Ouagadougou, Simon Compaor? et de son conseil municipales ces derni?res ann?es. Ou du moins, c’est ce qui avait ?t? annonc? ? la presse. Attendons de voir cette politique s’installer.

  3. Je crois qu’il vaut mieux concentrer les efforts sur les logements sociaux et surtout donner aux burkinab? l’habitude des appartements d?s maintenant. Bient?t il n’y aura plus un seul terrain ? lotir dans certaines villes comme Ouaga qui s’?tend d?j? ? perte de vue. Ma vision du droit au logement ce n’est pas forcement ?tre propri?taire mais d’avoir un logement d?cent, avec les services de base, m?me en location.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *