Jubilé d’or de l’UA : Les OSC de la RDC et du Mali « pour une paix maintenant » en Afrique

499 0

 « Le 50e anniversaire de l’organisation Panafricaine devrait être marqué par des actions décisives pour une  paix durable sur le continent et des initiatives novatrices en faveur du développement durable pour un espoir renouvelé au sein de la population africaine. » C’est la sonnette d’alarme des principales organisations de la société civile (OSC) africaines, surtout celles congolaises et maliennes,  aux dirigeants africains qui se rendront à Addis-Abeba, en Ethiopie, cette semaine pour le 20ème sommet de l’Union africaine, marquant du même coût les 50 ans de  l’organisation.

Dirigeants africains, la paix maintenant !

En effet, ce sommet ne devrait pas être juste un  sommet de plus, un talk-show. Pour elles, pendant que des dizaines de milliers de personnes en République démocratique du Congo (RDC) vivent dans la terreur et dans des conditions extrêmement difficiles et que plus de 300.000 Maliens sont déplacés à l’intérieur et à l’extérieur de leur pays, ce jubilé d’or de l’Union Africaine devrait fournir l’occasion aux gouvernements de mettre l’accent sur le défi majeur actuel du continent : la paix maintenant.

Selon un communiqué de l’ONG Oxfam, les principales OSC présentes à Addis-Abeba en appellent au respect du droit humanitaire international au Mali et en RDC. Car, renchérirent-ils, « ce n’est pas un choix pour les parties impliquées dans le conflit dans ces deux pays, mais une obligation en vertu des lois internationales ».

« Avec une femme  président de la commission de l’UA, … changements positifs »

Les femmes aussi n’entendent pas garder le silence car selon elles, c’est une illusion que d’essayer de trouver des solutions aux conflits sans prendre en compte les points de vue des femmes. Donc, point de développement durable en Afrique sans voix de femmes. Et Mme Ojigho de continuer en ces termes : « Avec une femme président de la Commission de l’UA, nous nous attendons à voir des changements positifs pour tous et toutes, car il s’agit d’un combat que les femmes ont engagés depuis près d’un demi-siècle ».

« Les crises  au Mali et en RDC auraient pu être évitées »

Quant au ‘’State of the Union Coalition’’ (SOTU), une coalition d’ONG travaillant  sur le monitoring de la mise en œuvre des décisions de l’Union Africaine, les crises au Mali et en RDC auraient pu être évitées si les gouvernements africains avaient mis en œuvre les décisions importantes prises au sein de l’UA.

Wendyida Germaine KERE

pour Burkina 24



Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. j’esp?re qu’apr?s son cinquantenaire elle sera d?sormais mure d’esprit et pourra prendre des d?cisions africaines pour r?soudre les probl?mes africains! le pr?sident sortant, tout en saluant Thomas Yayi Boni, tout en saluant l’intervention au Mali a montr? son m?contentement quant ? la lenteur qu’elle a observ? avant d’intervenir au Mali.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *