Guerre au Mali : 2000 nouveaux réfugiés au Burkina depuis le 14 janvier

Remise lettres d'accréditation Repr HCR 21 01 13Depuis le 14 janvier 2013, date de la contre offensive militaire au Mali, 2 000 nouveaux réfugiés maliens sont arrivés au Burkina, annonce un communiqué du ministère burkinabè des Affaires étrangères. C’est dans ces conditions qu’a pris service le nouveau représentant du Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Stéphane Jacquemet, au Burkina. Il a en effet présenté ses lettres  au chef de la diplomatie du pays, Djibrill Bassolé, le 21 janvier 2013.

Le nouveau représentant de l’institution onusienne dirigée par Antonio Guterres prend service dix jours après le départ de son  prédécesseur Ibrahim Coly. Riche d’une vingtaine d’années d’expérience dans le domaine, Stéphane Jacquemet s’est engagé auprès du ministre d’Etat burkinabè à poursuivre le travail sur le terrain afin de répondre aux besoins des réfugiés.

(Stéphane Jacquemet (à g.) remettant ses lettres à Djibrill Bassolé; Ph. MAECR)



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

3 commentaires

  1. @Modesty: ? ce que l’on sache, le BURKINA n’a pas attendu de telles r?flexions pour accueillir ? bras ouverts nos soeurs et fr?res maliens ! Et si les premiers arriv?s avaient ?t? mal accueillis, il n’y aurait pas encore 2000 d’autres qui y accourent depuis le d?but des op?rations en cours! Il y a m?me un maire d’une localit? malienne qui y est accouru avec presque tous les administr?s de sa commune ! Nous ne sommes pas riches en argent et en biens mat?riels, mais nous le sommes immens?ment de c?ur: la solidarit? burk?nabe dans ce genre de circonstance n’a jamais ?t? un vain mot !

  2. Bien dit Modesty. Et bonne mission ? Antonio Guterres!

  3. j’esp?re qu’en bon voisin le Burkina conform?ment aux normes internationales assurer une hospitalit? saine aux r?fugiers jusqu’? la fin de la crise!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page