Qualification des Etalons en demi-finale : la nuit a été longue au Burkina

725 0
Les étalons du Burkina © DCPM-sports et loisirs
Les étalons du Burkina © DCPM-sports et loisirs

104 mn de jeu à Nelspruit, les Etalons qui affrontent le Togo obtiennent un corner. Charles Kaboré le tir et trouve Jonathan Pitroipa au premier poteau qui se défait de la défense togolaise et place une tête qui qualifie le Burkina pour les demi-finales. A Ouagadougou, les supporters n’ont pas attendu le coup de sifflet final pour jubiler !

18h30 dans une salle de projection de Dassasgho un quartier du secteur 28 selon l’ancien découpage de la ville Ouagadougou. D’habitude, les amoureux du ballon viennent là pour suivre les matches des championnats européens. Mais pour ce dimanche 3 février 2013, malgré le match qui oppose Valence au FC Barcelone qui passe sur l’un des deux écrans, les spectateurs ont les yeux plutôt rivés sur celui où passe le match des Étalons du Burkina opposés aux Éperviers du Togo.

Le match démarre sur des chapeaux de roue pour les Étalons qui ont la main mise sur le ballon même s’ils n’arrivent pas à trouver le chemin des filets. Dans la salle, les supporters commentent la prestation des joueurs. Pour certains Moumouni Dagano n’est pas dans le match. Et cela crée des tensions dans la salle de projection qui se situe dans une cour. « Moumouni Dagano doit sortir. Il ne fout rien » affirme un téléspectateur. Cette remarque n’est pas du goût de d’un autre qui réplique: « Laisse le petit-là tranquille. Toi tu peux jouer comme lui ? »,- «Moi je ne suis pas joueur ». –« Alors tais-toi ». Pendant tout le match ces genres de discussions reviendront. A la mi-temps, les deux formations rejoignent les vestiaires. Les supporters également vont boire de l’eau ou libérer leurs vessies.

Le retour des vestiaires n’est pas meilleur que la deuxième malgré une occasion nette de but pour Adebayor sortie sur la ligne par Madi Panandetiguiri (50ème mn). C’est sur un score vierge que les deux formations se quittent pour se retrouver aux prolongations. Et c’est là que celui qu’il faut considérer comme l’actuel meilleur joueur des Etalons – et pourquoi pas de la CAN? – se défait de la défense togolaise pour catapulter d’un coup de tête rageur le ballon dans les filets de Agassa Gossi sur un corner tiré par Charles Kaboré. Dès cet instant, Les cris de joie envahirent la salle de projection. Ils ne cesseront qu’au coup de sifflet final. Lire la suite sur sports.burkina24.com



Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *