CAN 2013/ Etalons du Burkina: Mohamed Koffi, le guerrier des Etalons, numéro 10 devenu latéral

1130 2
Mohamed Koffi, stabilisateur de la défense burkinabè (ph.mtn.football)

S’il y a un joueur qui confirme sa rage de victoire dans cette Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2013 dans le groupe des Étalons,  c’est bien le latéral droit de cette formation, Mohamed Koffi. Reconverti à ce poste en équipe nationale par l’ancien sélectionneur Paulo Duarte, Mohamed Koffi, sous Paul Put, montre qu’il demeure un joueur polyvalent.

Formé comme milieu offensif, on savait Mohamed Koffi capable de jouer comme un milieu récupérateur. Mais, le sociétaire de Petrojet en Egypte, a montré qu’il est un joueur polyvalent. Il s’est imposé au poste de latéral droit de la défense burkinabè. Teigneux comme son compère Bakary Koné, le joueur burkinabè a été à la hauteur des attentes dans cette compétition. Les commentateurs ne tarissent pas d’éloges sur ce joueur qui a su s’imposer sur son côté.  Passé par l’équipe B de l’Olympique de Marseille entre 2005 et 2006, c’est à Petrojet que Koffi va démontrer tout son talent en marquant même souvent des buts lorsqu’il est aligné comme numéro 10. Repéré par Drissa Traoré dit Saboteur, il s’illustre dès son premier match en marquant un but amical contre l’Algérie à Marseille. Peu utilisé avec la sélection, Mohamed Koffi va retrouver la confiance de Paulo Duarte à la recherche de latéraux à la faveur de la CAN 2012. Il lui fait confiance et Mohamed Koffi fait parti de ceux qui ont donné satisfaction pendant cette compétition malgré une compétition ratée par l’ensemble de l’équipe. Le belge Paul Put lui fait également confiance à ce poste. Surnommer le guerrier, ou encore « bongninga » qui signifie le lion en langue locale mooré, Mohamed Koffi s’illustre par sa combativité et sa fougue.

Mohamed Koffi, le nouveau Rigobert Song

Comme le disait déjà un supporter lorsque la question lui a été posée de savoir quel joueur l’avait marqué au sein des Etalons, ce dernier a répondu : « Mohamed Koffi. Quand il est sur le terrain on dirait qu’il est en guerre ». Certains comparent même sa rage à l’ancien joueur des Lions Indomptables du Cameroun Rigobert Song. Sur le terrain, Mohamed Koffi, à l’image d’André Ayew, est une source de motivation et a même l’âme d’un capitaine. Car « même avec ses coéquipiers, il ne rit pas pendant le match».

Cependant, en dehors du terrain, Mohamed Koffi, âgé de 26 ans est décrit comme un garçon sympathique. La CAN 2013 va-t-il lui permettre de se trouver un nouveau point de chute ? Ce qui est sûr, Mohamed Koffi a tapé dans l’œil des observateurs. Lire la suite sur sports.burkina24.com



Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *