Le Gouvernement Américain met à la disposition du Burkina des médicaments et des produits biomédicaux

Le Premier Conseiller de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique, Steven KOUTSIS et Mme Kathy WEBB, Responsable du programme de lutte contre le paludisme à l’USAID

Le Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique, à travers l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID), et le Gouvernement du Burkina Faso ont entrepris une coopération dans le cadre de la lutte contre le paludisme depuis 2009. Cette coopération se traduit par l’assistance technique et financière au Ministère de la Santé à travers le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP). A travers le Projet USAID|DELIVER, le Gouvernement Américain met à la disposition du Ministère de la Santé des médicaments et des produits biomédicaux de haute qualité pour la lutte contre le paludisme au Burkina Faso.

 

Depuis 2009, le Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique a contribué plus de 13 milliards de francs CFA pour appuyer le PNLP à atteindre leurs objectifs dans la lutte contre le paludisme. Durant ces quatre ans, plus de 6 milliards de francs CFA ont été consacré à l’achat des médicaments antipaludiques, notamment des combinaisons thérapeutiques à base d’artémisinine (ACT) et des kits d’urgence pour le traitement du paludisme grave chez les enfants de moins de 5ans et les femmes enceintes. L’USAID achet également d’autres intrants pour la lutte contre le paludisme tel que des tests de diagnostiques rapides (TDR) et des moustiquaires imprégnées d’insecticide.

 

En ce début d’année et ce depuis le 24 Janvier, 45 000 kits de traitement d’urgence du paludisme grave chez les enfants de moins de 5 ans et 14 000 kits de traitement d’urgence du paludisme grave chez les femmes enceintes sont mis a la disposition du PNLP au profit des formations sanitaires pour une valeur totale de plus de 250 millions de francs CFA.

 

Durant cette même période, deux millions de testes de diagnostic rapide du paludisme sont encours de livraison au PNLP pour une valeur totale de 604 millions de francs CFA. Cela permettra de renouveler les stocks des formations sanitaires qui commencent à enregistrer des ruptures. Les TDR restent essentiels dans la confirmation du diagnostic du paludisme dans les formations sanitaires ne disposant pas de laboratoire, pour une prise en charge efficace et une prescription rationnelle des médicaments antipaludiques.



Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Articles similaires

Un commentaire

  1. C’est une action louable de la part du gouvernement am?ricain. J’interpelle aussi le d?partement de sant? du Burkina sur la question de la m?ningite. Le temps y est favorable et des cas sont d?j? signal?s. A chacun ?galement de prendre ses dispositions en utilisant du beurre de karit? dans les narines et de porter un cache-nez en sortant et surtout de bien se prot?ger. Ce sont l? des gestes simples qui peuvent sauver! Bonne gu?rison ? tous les malades!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page