Essais nucléaires: Le Burkina Faso compose avec l’OTICE

215 0

Le ministre de la recherche scientifique, Gnissa Isaie Konaté, accompagné de l’ambassadeur des Etats Unis, Thomas Dougerty et des experts de l’organisation du traité d’interdiction des essais nucléaires (OTICE), ont ténu un point de presse le mardi février 2013 à Ouagadougou. Objectif : Faire le point du séjour des experts au Burkina Faso et le choix du Burkina pour la prochaine campagne de l’OTICE.

Lassina Zerbo, Secrétaire de l’OTICE

Le secrétaire exécutif de l’organisation du traité d’interdiction des essais nucléaires (OTICE), Lassina Zerbo, a conduit une équipe d’experts au Burkina Faso dans le cadre de l’implantation d’une station de mesure du signal de gaz rares. Cette station d’une périodicité d’environ un an, sera installée avec l’appui du laboratoire américain du pacific North national loboratory (PNNL) au centre national de recherche scientifique et  technologique (CNRST).

La mise en œuvre effective de ce projet est envisagée pour le mois d’avril 2013. Ce projet à zéro inconvénient selon Lassina Zerbo, permettra au Burkina Faso d’accroitre « ses capacités à prévoir les fronts atmosphériques et les catastrophes naturelles, de renforcer ses capacités en matière de météorologie et de changements climatiques ».

Le Ministre de la recherche scientifique, Gnissa Konaté. Ph: B24

Pour le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation, Gnissa Isaïe  Konaté « le choix du Burkina Faso a été motivé par sa situation géographique et son potentiel scientifique ». La station mobile de Ouagadougou sera dirigée par le Dr Omar Sanogo et assurera la formation d’un certain nombre d’étudiants dans le domaine de l’énergie nucléaire à usage civil.

L’organisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires (OTICE), n’est pas une organisation opérationnelle. Elle a installé néanmoins 337 stations disposant de matériels de mesures disséminés à la fois sur terre et dans les mers. Avec l’appui de 270 autres collaborateurs, Dr Lassina Zerbo assure depuis octobre 2012 le secrétariat exécutif de l’organisation.

Salifou OUEDRAOGO

pour Burkina 24

salifbf

Journaliste-Reporter

Il y a 1 commentaire

  1. on n’arrive m?me pas ? avoir de l’?lectricit? mais on peut tout de m?me parler de nucl?aire comme si nous le connaissons en dehors de la t?l?. Ou va la diplomatie burkinab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre