Les histoires de Tanga : L’arbitraire arbitre

431 0
Photo d’illustration : usab.footeo.com

C’est bien la première fois que pareil dilemme se posait à lui. Le sifflet à la bouche, regardant son poignet l’air confiant, Laurent n’en menait pourtant pas large. Ses joues s’enflèrent et la partie commença.

Sauver sa mère du cancer

Sa tête était divisée en quatre. Fallait-il qu’il écoute sa conscience qui le dissuadait, lui montrait les difficultés qu’il a rencontrées, les montagnes rocailleuses qu’il a dû abattre pour arriver à siffler les phases finales d’une compétition de haut niveau ? Ou entendre la sournoise voix de la cupidité qui lui disait qu’il pouvait d’un seul coup de sifflet faire deux coups : sauver sa mère du cancer et venger ses frères d’une humiliation passée mais qui reste en travers de leur gorge ?

Mais les évènements se précipitèrent et la voix sournoise prit le dessus sur sa conscience sans même qu’il ne s’en rende compte. C’est ainsi qu’il ferma les yeux sur ce tacle meurtrier et traître qui amena le meilleur joueur du camp adverse à quitter prématurément ses coéquipiers. Sa main sortit ensuite un carton rouge contre un autre joueur pour une prétendue faute qui n’existait même pas.

Ils ne surent pas se laver le visage

Mais les enfants de p… pour qui il joue les anges gardiens (de mauvais augure) ne purent point profiter de ses largesses et de ses entorses aux règles les plus élémentaires de sa profession. Laurent tordit définitivement ces règles en accordant trois pénaltys à ses « protégés » que ceux-ci, consciencieusement, … loupèrent.

Laurent, désespéré, sortit encore un carton écarlate. Mais son poids de 12e joueur de l’autre équipe ne put pas changer l’affichage du tableau de bord, après qu’il ait ajouté 7 minutes de plus au temps règlementaire des prolongations : 0-0.

Ces traitresses de caméras

Impuissant, il ne put que se contenter de mécaniquement siffler les tirs aux buts et assister à la victoire de ses ennemis du jour. Il leva les yeux vers l’écran géant qui passait et repassait en boucle ses prouesses. Si leur seulement ces s… de Blancs n’avaient pas inventé la télé !

Votre serviteur Tanga ([email protected])

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *