Investissements immobiliers à Ouaga 2000 : Bientôt la réalisation de “Tenatower & Tenarivers”

1419 13

Le mercredi 6 février 2013, le ministre de l’Economie et des Finances a présenté en Conseil des ministres un rapport sur le projet de convention avec la société Tena Real Estate pour la réalisation d’un projet immobilier à Ouaga 2000.

Il s’agit d’une convention d’investissement entre l’Etat burkinabè et la société au capital de 249 300 000 de francs CFA, sis au centre commercial LAÏCO Ouaga 2000 et dont l’objectif est de conduire la réalisation d’un important projet immobilier dénommé “Tenatower & Tenarivers”.

Au terme du projet, seront construits sur 102 ha environ une tour mixte de 25 étages comprenant un hôtel 5 étoiles de 160 chambres, des bureaux et de 33 appartements de luxe; 185 villas de standing réparties autour d’un réseau de canaux ; un parc aquatique avec piscine à vagues et toboggans géants ; un mini-golf de 18 trous ; des restaurants et clubhouse ; et des infrastructures sportives.

D’un coût total estimatif de cent soixante quinze  milliards (175 000 000 000) de francs CFA, les travaux du projet s’exécuteront en trente six (36) mois, après douze (12) mois consacrés aux différentes études qui ont déjà démarré.

La présentation du rapport vise à solliciter certaines facilités en vue d’une meilleure et diligente réalisation dudit projet. Il s’agit principalement de la mise à disposition du promoteur du terrain à 5000 f CFA le mètre carré, l’octroi des incitations fiscales et douanières les plus importantes prévues par notre législation en matière d’accompagnement des promoteurs, la facilitation pour l’obtention de permis de travail pour les expatriés impliqués dans la réalisation du projet.

Cela permettra au promoteur de réaliser la construction du complexe immobilier dans les meilleurs délais soit quarante huit (48) mois dont une période de douze (12) mois pour les études préalables.

Celui-ci s’engage également à privilégier les entreprises burkinabè pour l’octroi des marchés de sous-traitance, l’embauche et la formation des Burkinabè pendant la construction du complexe immobilier ainsi que lors de son exploitation.

Il va en outre réaliser un investissement d’un montant de cent soixante quinze milliards (175 000 000 000) de francs CFA, et créer huit cents (800) emplois pour la construction de l’ensemble immobilier et trois cents (300) à quatre cents (400) emplois pour l’exploitation.

La société Tena Real Estate a été constituée en mars 2012 par Monsieur Blaise CARROZ et Madame CARROZ/TAPSOBAMarata, un jeune couple burkinabè résident à Dubaï.

Boureima LANKOANDE



Article similaire

Il y a 13 commentaires

  1. bonjour,

    Ou en sommes nous du projet? J’ai vu que le site web est toujours en construction. que se passe t il ? est ce que la chute du r?gime Compaor? y est pour quelque chose?
    En tout cas, ce projet est le bienvenu au Burkina. Les gens veulent aussi des grands projets qui feront la fiert? de notre cher pays car cela participe au rayonnement international du Faso!

  2. Desire Paul Bi? Traore |

    Tr?s bon projet, semble-t-il. Il reste ? esp?rer qu'il ne coulera pas ? cause des mesquineries de tout ordre.

  3. Initiative priv?e appr?ciable! Je ne sais pas ce que gagne l’Etat dans cette convention, mais je crois l’Etat aurait d? n?gocier une partie de ces Milliards au profit du Minist?re en charge du logement (qui n’a eu que 10 Milliards de FCFA octroy?s par l’Inde, soit seulement 5,7% du co?t de ce projet), pour la constreuction de logements sociaux au profit de la population de Ouagadougou, ce qui aurait pu contribuer ? in fl?chir quelque peu la forte demande en la mati?re.Cela aurait ?t? plus pragmatique, plus concret, traduisant en r?sultats visibles et palpables un des engagement par le Premier Ministre L A T dans sa r?cente DPG.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *