FESPACO 2013 : Apolline Traoré, la seule Amazone à la conquête d’un Etalon

599 0
Apolline Traoré, seule concurrente Burkinabè dans la catégorie Longs Métrages
Apolline Traoré, seule concurrente Burkinabè dans la catégorie Longs Métrages

Dans le cadre du FESPACO 2013, le Burkina Faso, pays des Hommes Intègres, lieu où se tient le FESPACO ne déroge pas à la règle de présenter des films dans les différentes catégorie de la compétition.

Longs Métrages

Cependant, la production cinématographique nationale n’a laissé qu’à Apolline Traoré la tâche de la représenter au niveau de la catégorie Longs Métrage. Elle est donc la seule Burkinabè en lice pour  l’Etalon d’Or du Yennenga dans la catégorie Long Métrage. Son film s’intitule “Moi Zaphira”. Elle y parle d’une jeune femme d’une trentaine d’années résidant dans un village profondément ancré dans des traditions rétrogrades et où elle voudrait changer les choses à sa façon.

Court Métrage et Documentaires

Dans la catégorie Court Métrage de ce FESPACO, Jean-Baptiste OUEDRAOGO avec “Confess” et Zalissa Babaud/Zoungrana avec “Zamaana” tenteront de ravir la vedette à leurs concurrents. “Confess” traite des paroles d’un homme politique aux dernières heures de sa vie et qui sont le témoignage d’un certain regret.  Dans  “Zamaana” où il est question d’excision, une mère de famille refuse que sa fille subisse le même sort qu’elle au cours de son enfance : l’excision.  

Dans la catégorie documentaire, Bakary Sanon, travaillant en tant qu’assistant réalisateur sur de nombreux autres projets, veut se lancer avec “Les esprits meurent aussi” dans lequel il jette un regard sur les rapports Occident-Afrique à travers le prisme de la mondialisation. Il est inscrit dans cette catégorie avec Roger Somé, enseignant à l’université de Strasbourg, Docteur en philosophie et spécialiste de l’esthétique et des théories de l’art, qui présente “Parole du couple” dans lequel il donne à percevoir le statut qu’accordent les Dagara (ethnie du sud-ouest du Burkina Faso) au Balafon.

Vidéo Numérique et Séries

“Congé de mariage” de Boubakar Diallo, “Le piège de la passion” de Oumar Dagnon, sont les deux films qui tenteront de ravir le prix de la catégorie Vidéo Numérique. “Commissariat de Tampy II” de Missa Hébié, Waga Love de Guy Désiré Yaméogo sont inscrits dans la catégorie Séries télévisuelles.

Films des Ecoles de Cinema

Dans la catégorie Films des écoles de cinéma, Jean-Baptiste OUEDRAOGO a pu placer un second film intitulé “Une partie de nous”. Il y est avec Carine Yaméogo qui présente “Avoir un enfant” et Boubacar Sangaré avec “Au nom de l’amour”. Tous issus de l’Ecole ISIS-Studio Ecole de Ouagadougou, ils tenteront de démontrer leu savoir-faire aux yeux du monde.

Telle est l’état des candidatures Burkinabè à cette 23e édition du FESPACO, auxquelles il ne manque plus qu’à souhaiter bonne chance.

Rialé



bktso1

Rialé est artiste-comédien et résidant a Ouagadougou.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *