Augmentation du prix des parkings: pour la mairie, les anciens prix restent en vigueur

556 0
Simon Compaoré et son 2e adjoint, lors du point de presse de ce mardi. Ph.B24
Simon Compaoré et son 2e adjoint, lors du point de presse de ce mardi. Ph.B24

Les prix des parkings restent inchangés. Tel était l’essentiel du message du maire sortant de la ville de Ouagadougou, Simon Compaoré, qui a jugé utile de faire le point sur cette question qui continue de faire couler de l’encre et de la salive. Au cours d’un point de presse animé ce mardi, le maire a déploré le manque de concertation dans la fixation des nouveaux prix des parkings dans la ville de Ouagadougou.

Quel est le prix des parkings pour les engins? L’augmentation des prix à 100% est-elle normale? Doit-on payer 100 francs Cfa au lieu de 50 francs Cfa? Hier lundi la Ligue des Consommateurs du Burkina s’est prononcée sans ambigüité: les consommateurs doivent refuser le nouveau tarif.

Au lendemain de cet appel des responsables de la ligue, c’est au tour de la mairie, dont on attendait la réaction, de faire le point sur cette augmentation et de donner sa position, devant les journalistes et des responsables des gérants de parkings. Pour le maire Simon Compaoré qui passera service le 12 mars prochain, les prix des parkings restent en l’état.

“Nous sommes obligés de nous entendre…”

Le point de presse a été l’occasion pour le maire de retracer le parcours d’un dossier qui date déjà de quelques mois. De nombreuses rencontres ont été initiées par la mairie pour trouver un terrain d’entente sur les prix. “Nous sommes obligés de nous entendre”, a lancé le maire aux gérants des parkings, et d’expliquer: “le domaine public ne vous appartient pas. L’État a confié sa gestion à la mairie et vous avez besoin de ce domaine pour travailler”.

Pour le syndicat des gérants de parkings, leur décision d’augmenter les prix trouve ses fondements sur une étude réalisée par un cabinet sur la situation des parkings de la ville de Ouagadougou, mais également sur la loi portant organisation de la concurrence qui dispose que les prix des services sont libres et déterminés par le seul jeu de la concurrence.

M. Assoupa B. Kissina, Secrétaire général du syndicat des gérants de parkings. Ph.B24
M. Assoupa B. Kissina, Secrétaire général du syndicat des gérants de parkings. Ph.B24

Interrogé à l’issu de la rencontre avec le maire, M. Assoupa B. Kissina, Secrétaire général du syndicat des gérants de parkings s’en est remis à une conférence de presse prochaine pour réagir.

En attendant la décision du ministère du commerce

L’augmentation des prix du parking est intervenue alors que la mairie a baissé la taxe d’occupation du domaine public qui passe de 900 à 600 francs Cfa pour le m². Mais surtout, ce que récuse le bourgmestre c’est l’absence de concertation pour la fixation de ces nouveaux prix dont il ne conteste pas à priori la légitimité.

Mais face au passage en force des responsables de parkings qui ont maintenu l’augmentation des prix, le dossier se retrouve actuellement au Ministère du Commerce, qui a compétence pour fixer les prix. “Je ne présage rien de la réponse du Ministère” a laissé entendre Simon Compaoré qui demande néanmoins à tous d’attendre cette l’arbitrage du Ministère.

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. Et dans tout ?a l?, que fait le client comme moi qui refuse de payer 100f et ? qui le “parkeur” refuse de rendre la moto? Des cas comme ?a, on en a rencontr? et en la mati?re on ne sait pas quelle attitude adopt?e, surtout quand on est press?? A qui doit-on s’adresser pour se voir appliquer les anciens prix? A la mairie, au minist?re du commerce, ? la ligue des consommateurs? A qui???

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *