Assemblée nationale: Et maintenant, au travail chers députés de la Ve législature!

Les élus du 02 décembre 2012 vont entrer dans le vif du sujet de leur mandat. La première session parlementaire ordinaire s’est ouverte ce mercredi 06 mars, au cours d’une séance solennelle et verra les 127 députés à l’œuvre, pour voter la loi et contrôler l’action du gouvernement.

Photo Une
Les députés de la Ve législature, à l’ouverture de la session parlementaire ce mercredi 06 mars 2013. Ph.B24

Installée le 28 décembre 2012, la nouvelle législature entame ce mercredi soir sa première session parlementaire ordinaire, celle consacrée aux lois. Après l’adoption de l’ordre jour de la séance solennelle qui a marqué le début de cette première session, le Président de l’Assemblée nationale a invité les présidents des commissions générales à élaborer les calendriers de travaux en commissions qui occuperont les députés.

L’ouverture de cette première session a connu la présence de sept présidents et représentants de président d’autres parlements africains. Les présidents des assemblées nationales du Gabon, du Bénin, de la Côte d’Ivoire, le président du parlement ghanéen,  ainsi que les représentants de ceux du Togo, du Niger et du Sénégal, ont été les témoins du baptême de feu de la nouvelle législature.

Zéphirin Diabré, démissionnaire de l’hémicycle

Durant cette session des lois qui dure trois mois, et au moment de s’ouvrir,  8 projets de lois attendent déjà les 127 députés, en attendant ceux que Gouvernement inscrira à cet ordre du jour et les éventuelles propositions de lois. Outre les traditionnelles questions au gouvernement, un moment attendu à l’hémicycle, est celui où le premier ministre sera face aux élus pour son discours sur l’État de la Nation.

La Ve législature qui entre ainsi dans le vif du sujet, continuera ses activités sans Zéphirin Diabré. Sa démission a été annoncée en début de séance par le Président de l’Assemblée nationale, Soungalo Apollinaire Ouattara, et son suppléant, Justin Compaoré, accueilli solennellement par ses collègues.

Justin Compaoré, suppléant de Zéphirin Diabré, démissionnaire. Ph.B24
Justin Compaoré, suppléant de Zéphirin Diabré, démissionnaire. Ph.B24

Une législature sous le signe du renforcement des acquis

Au-délà de la session qui s’est ouverte, les priorités pour les cinq ans que dure législature ont été affichées par Soungalo Ouattara. Ainsi des changements sont en vue qui répondent à un souci de renforcement des acquis dans les différents domaines.

Parmi ces priorités, la modernisation de la gouvernance parlementaire qui fait appel aux nouvelles technologie de l’information et de la communication, le renforcement des pouvoirs de contrôle du parlement et l’ouverture de l’institution aux médias. Sur ce dernier point, le Président de l’Assemblée semble vouloir en faire une marque de la législature, en témoigne un séminaire d’information organisé par l’institution au profit des hommes et femmes de médias en février.

 



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page