Élections des maires à Bobo : Les partis contestataires ont rencontré la presse

683 0
Les représentants des partis lors du point de presse.
Les représentants des partis lors du point de presse.

Les élections des maires de la commune de Bobo-Dioulasso sont prévues pour les 9 et 11 mars prochains. Mais six partis politiques dénoncent des vices de procédure, et menacent de boycotter ces élections. Ils  ont animé  un point de presse ce jeudi au siège provincial du PDS/Metba.

Les représentants des partis politiques contestataires, ont, au cours du point de presse, dénoncé des « manœuvres » du CDP qui violent la procédure électorale. Il s’agit notamment du fait que le parti au pouvoir s’est dit contre le bulletin secret, et la décision des autorités de faire précéder l’élection du maire central à celle des maires d’arrondissements. « On ne peut pas commencer à construire une maison par le haut », a laissé entendre  le représentant du PDS/Metba qui craint d’ailleurs que les milliards dépensés le 2 décembre ne soient un vain sacrifice. « A défaut de bulletin unique, qu’il y ait au moins un sac où seront recueillis les bulletins qui n’ont pas été mis dans l’urne », a, de son côté, déclaré M. Moussa Zerbo de l’UPC. Et l’Honorable Célestin Koussoubé de l’ADF/RDA d’ajouter qu’à partir du moment où il ya deux communes à statut particulier, il faut que les mêmes règles les régissent.
Par ailleurs, les partis contestataires (l’ADF/RDA, l’UPC, l’UNIR/PS, l’UPR, le PDS/Metba et le RDB) ont adressé une lettre ouverte à Madame le Haut-commissaire du Houet, le 3 mars 2013. « Nous tenons à vous prévenir, ici et avec tout le poids qu’il faut, que la participation des élus de nos partis et formations de partis politiques à la mise en place des organes dirigeants de Bobo-Dioulasso, reste conditionnée par le strict respect de la loi dans son sens le plus large, en y incluant le Guide de Procédure, dans les opérations projetées », indique la lettre.
Sur le terrain des tractations, un accord n’avait pas encore été trouvé au CDP/Houet pour la désignation d’un candidat unique dans l’arrondissement 5. Chacun campait sur sa position, et les responsables locaux du CDP craignent le scénario de Bama, où le parti à perdu le poste de maire à cause des dissensions internes.
Michel KONKOBO
Pour Burkina24.com


Youssouf Bâ

Juriste, Spécialisé en Droit de l'Intégration. Journaliste, Poète.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *