Lecture : Un enseignant de littérature s’adonne à sa passion

888 0
Image d’Illustration
Image d’Illustration

Après l’écriture de trois premières œuvres, Issou Go vient de mettre sur les rayons des librairies une autre production. C’est en présence de collègues, étudiants et journalistes que le professeur-écrivain a présenté son dernier cru.

Après Les Arènes nuptiales, La Princesse de Komkoliba et Les Murmures de la nuit, Issou Go vient de publier La marâtre redouble de férocité. S’inspirant de la réalité, cette œuvre est un récit de vie romancé. Le personnage Douo fait face à la rage de sa marâtre qui le confine à une souffrance intense. Pour fuir cette atrocité, il est obligé de quitter son village natal Lanfiéra pour se refugier à Tenkodogo, puis à Ouagadougou. Prenant l’allure d’un conte de type cyclique dans lequel l’orphelin traverse nombreuses situations difficiles mais qui aboutissent à leur résolution, ce roman est un retour à l’Afrique ancestrale dans laquelle la description des sentiments est profonde.

Ecrit il y a quinze ans de cela, ce n’est qu’en cette année 2013 que ce roman vient d’être publié. Cela s’explique par le manque crucial d’éditeurs au niveau national. Dans les années précédentes, l’université de Ouagadougou, comme bien d’autres, finançait les productions de ses enseignants. Cette action a été interrompue sans raison fondamentale. Tout enseigant-écrivain doit maintenant produire à compte d’auteur. Dans le cas de ce roman, Issou Go a dû s’attacher les services d’une imprimerie de la place. En plus de son statut d’enseignant et critique littéraire, Issou Go sait que sa fonction est un sacerdoce, mais demeure une passion pour ce féru de littérature, même si la critique reste aisée et l’art difficile.

Issou Go est enseignant de littérature au département de Lettres Modernes à l’université de Ouagadougou, à l’Unité de Formation et de Recherche en Lettres, Arts et Communication.

Rialé



Youssouf Bâ

Juriste, Spécialisé en Droit de l'Intégration. Journaliste, Poète.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *