Arrondissements de Ouaga : le règne du CDP

93 0
-

Les nouveaux maires des arrondissements de Ouagadougou sont connus pour la plus grande majorité. Il apparaît également que le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) gérera encore les 12 arrondissements pendant les cinq prochaines années à venir. L’arrondissement 5, qui semblait échapper au parti majoritaire au profit de l’impertinent nouveau venu UPC, a fini par retomber dans l’escarcelle du parti d’Assimi Kouanda.
L’arrondissement 5 ne sera pas dirigé par l’UPC, mais par le CDP, à travers Issouf Sakandé. La raison ? Assibou Ouédraogo, élu conseiller sous la bannière de l’UPC, a retourné sa veste faisant tourner le vent du surnombre au profit du CDP, qui perdait la mairie avec ses 9 conseillers contre 10 de l’UPC.
L’UPC a crié à la corruption, alléguant que le conseiller en question avait même susurré à ses camarades de l’UPC qu’on lui a proposé argent, parcelle et moto. Le parti de Zéphirin Diabré prévoit des sanctions contre ce qu’il considère sans doute comme un Judas du 21e siècle. Mais en attendant, le mal est fait et on comprend maintenant pourquoi Jean Christophe Ilboudo regardait d’un air goguenard Nathanaël Ouédraogo qui jubilait à l’occasion de la proclamation des résultats des élections municipales complémentaires.
Dans les autres arrondissements, le CDP confirme sa dominance. Awa Bikienga est à la tête du 12 dès lendemain de la proclamation des résultats définitifs des municipales. Edgar Compaoré, Hamidou Simporé, Pascal Ouédraogo, Stanislas Ilboudo, Boureima Tapsoba, Anatole Bonkoungou sont au perchoir respectivement dans les arrondissements 1, 2, 6, 7 et 4. Pour ce dernier cependant, le maire fraîchement élu le 6 mars a été suspendu des instances de son parti, dès le lendemain. Ce dernier lui reproche de n’avoir pas respecté les « principes fondamentaux » du parti et de s’être rendu fautif d’actes d’indiscipline. L’acte d’indiscipline a été, selon le site Fasozine, de s’être porté candidat sans l’aval du parti.
Les arrondissements restants devraient également tomber sous la bannière du CDP. Avec une telle homogénéité, quoi de plus normal que ce lundi 11 mars 2013, le nouveau maire central de Ouagadougou ne soit un CDP « chez CDP » !

Abdou ZOURE Pour Burkina 24

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre