11 décembre 2013 à Dori: Environ 6 milliards pour la réalisation des infrastructures

276 0
le plan du "Nouveau Dori"
le plan du “Nouveau Dori”

Lors de sa visite dans la ville de Dori ce jeudi 7 mars 2013, le Premier ministre Luc Adolphe Tiao, accompagné des ministres de l’administration territoriale et de la sécurité, Jérôme Bougouma, de l’habitat et de l’urbanisme, Yacouba Barry et des infrastructures, du désenclavement et des transports, Jean Bertin Ouédraogo, s’est entretenu avec les autorités locales.Tout commence par une projection vidéo qui a montré les différents  plans de ce qu’ils ont appelé le « nouveau Dori ». A tour de rôle, les ministres concernés se sont prononcés sur la faisabilité ou non de certaines réalisations, entendus des propositions et des suggestions. Les voies qui nécessitent du bitume s’étendent sur 14,3km et restent inchangées pour le moment,  malgré la volonté d’avoir plus de bitume manifestée par le maire de Dori, Hama Arba Diallo. Cependant l’avenue du défilé qui s’étend sur 2,5km a été jugé insuffisante par le Colonel Yaya Kéré, chef de la parade qui a demandé le bitumage de l’axe de contournement pour faire au moins 3,5km.

Pour le ministre de l’habitat et de l’urbanisme Yacouba Barry, c’est une salle de spectacle de 700 places qui sera construite à Dori. Le Premier ministre à défaut d’avoir ses 2000 places souhaitées, a suggéré une salle d’au moins 1000 places. Selon le ministre des infrastructures Jean Bertin Ouédraogo, c’est en somme 19,3 Km de route qui seront aménagés avec 5 km de route en terre. Les aménagements s’étendent également sur la route du défilé, du pied à terre du président du Faso sur un terrain de 644m et l’aménagement de deux parking d’une superficie de 58 .000 m2 etc.

L’ensemble des études sont terminées, « l’appel d’offre a été lancé et des entreprises ont été provisoirement retenues et le délai d’exécution des travaux est fixé à 5mois pour chaque lot de travaux », a dit le ministre. L’ensemble des réalisations s’élèvent à environ 6milliards de franc CFA a laissé entendre Jean Bertin Ouédraogo.

le Chef du gouvernement et les autorités locales suivant la projection vidéo
le Chef du gouvernement et les autorités locales suivant la projection vidéo

Le ministre de l’administration territoriale et de la sécurité est revenu sur la sécurisation accrue de toute la zone afin de barrer la route aux terroristes au nord du Mali. Les autorités locales, en premier lieu le gouverneur,  a manifesté son envie de voir des logements sociaux dégagés afin de soulager les fonctionnaires de la localité. Le maire de la commune de Dori, Hama Arba Diallo, a souhaité plus de bitume, d’électrification de la ville et la construction du stade dont les études sont terminées il y a deux ans.

Cette activité demandant plus de disponibilité en eau, électricité et une bonne connexion internet, le Premier ministre a dit tout son intérêt de voir une disponibilité en eau et en électricité sur les sites repérés.

Arba Diallo, Maire de la ville de Dori
Arba Diallo, Maire de la ville de Dori

En ce qui concerne la distribution des terrains, le Maire de Dori, assure que des dispositions seront mises en œuvre pour faciliter l’acquisition des parcelles. « Nous avons déjà une cinquantaine de personnes qui ont manifesté leur intérêt pour les parcelles. Nous avons également fait appel à la diaspora et nous comptons aussi sur les étalons à qui, nous avons distribué des parcelles » a conclu Arba Diallo. Somme toute, le maire Arba Diallo, député de l’opposition burkinabè sera éventuellement amené à composer avec le gouvernement Tiao et les députés de la majorité pour le vote du budget de la célébration du 11 décembre 2013 dans sa propre localité. Comme quoi, il est obligé de dire oui ou de demander un surplus à la proposition du gouvernement Tiao.

Salifou OUEDRAOGO pour Burkina24

salifbf

Journaliste-Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre