Assassinat de Bernadette Tiendrébeogo : « Bien que dossier brûlant, il ne faut pas brûler les étapes »

650 7

"En démocratie, dans la perspective d’une bonne gouvernance judiciaire, il faut rendre compte de ce que vous faites effectivement"

La procureure générale Honorine Méda/Dabiré, assistée du procureur du Faso, Placide Nikièma, a animé une conférence de presse ce lundi 11 mars 2013 à Ouagadougou. A l’affiche, ce qu’il est convenu d’appeler aujourd’hui “Affaire Bernadette Tiendrébeogo“. 

Il est de grade caporal, militaire du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) du Burkina Faso et aurait tiré des coups de feu sur une fille, feue Bernadette Tiendrébeogo, qui aurait été sa concubine à partir de 2009,  dans la nuit du samedi 9 mars 2013 . Il s’est par la suite enfuit,  mais a été arrêté le 10 mars dans l’après-midi, interrogé et présenté au procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Ouagadougou. Lui, c’est Bahanla Lompo, présumé assassin qui, selon le code pénal burkinabè, encourt la peine de mort. Il est à l’heure actuelle à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) en détention préventive pour la suite de la procédure judiciaire.

Lire aussi sur la même affaire: Assassinat de Bernadette Tiendrébeogo: Le film d’une relation amoureuse à un assassinat prémédité

Pour la procureure générale, bien que le dossier soit brûlant, les étapes ne seront pas brûlées“. Pour dire donc que la justice poursuivra son cours comme les affaires “Guiro”, “Romiald Tuina”, “Bakouan” etc. qui du reste, suivent toujours leur cours avec les longues procédures de crimes de sang.

A la demande des journalistes de voir le présumé coupable à l’exemple des “délinquants” que la Police ou la Gendarmerie présente souvent aux médias, Honorine Méda/Dabiré a laissé entendre ceci: “Je vais sûrement vous décevoir mais pour l’instant, ce n’est pas possible. Mais ça sera fait d’ici là“.

Wendyida Germaine KERE pour Burkina24



Article similaire

Il y a 7 commentaires

  1. Je ne suis ni d’accord avec Marcel, ni avec Germi.
    c’est la 4? victime commit par un RSP. c’est inadmissible

  2. quant ? moi je suis d?sol?: il a t?t? relat? qu'il est all? chercher l'arme du peuple(pas un fusil de chasse ou un couteau ? lui propre!) mais bien u ne arme de guerre mise ? la disposition du militaire pour d?fendre le pays et non en user pour assassiner le contribuable civile qui produit les richesses qui servent ? son entretien en tant que soldat !
    S' il avait tir? sur FAtou Djend?r? que se serait-il pass? ? Ce ne pas la premi?re fois que corps s'illustre de la sorte : il n'y a pas longtemps encore, il a ?t? relat? qu'un de ses ?l?ments avait tir? ? mort sur sa fille de m?nage en layant confondue ? un voleur !
    Pis comment des ?l?ments qui ne savent pas ma?triser keur comportement face aux circonstances du moment peuvent ?tre commis ? assurer la s?curit? d'un Pr?sident ? Est-ce en terrorisant les citoyens et en les assassinant avec les armes du peuple que l'on assure une s?curit? au pr?sident ?

  3. Je suis d’accord avec toi Marcel. Mais vois-tu, le militaire est form? pour la d?fense de la nation, c’est ce qui fait toutes ces r?actions. Sinon, effectivement, crime c’est crime, mais crime d’un militaire tique beaucoup.
    Cordialement!!!

  4. Bonjour ? tous.
    Une relation amoureuse ? un assassinat pr?m?dit?: Cela est vraiment domage. Mais ce que je d?plore est que l'on parle trop de sa profession. Retenons seulement que c'est un individus qui a tu? son ex pitit amie et qu'il doit ?tre jug? selon la loi. A entendre parler c'est comme seul le militaire est capable de commettre ces genres de cr?mes. Alors que non! on conna?t des civils qui sont arriv? ? assassiner leur femme, leur mari, leur enfant,… mais on ne parle pas trop de ce qu'ils font dans la vie. Donc arr?tons de faire la polimique sur la profession du militaire. A bon attendeur… Salut!

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *