Bobo-Dioulasso : Le CDP rafle toutes les mairies d’arrondissements

La mairie de l'arrondissement 5(ex-Dafra) ph B24
La mairie de l’arrondissement 5(ex-Dafra) ph B24

Les élections des organes dirigeants des sept arrondissements de la commune de Bobo ont eu lieu ce lundi. Les résultats donnent le Congrès pour la Démocratie et le Progrès(CDP) victorieux dans tous les arrondissements, et l’on compte deux femmes maires.
Ainsi, dans l’arrondissement numéro 1, c’est l’ex-premier adjoint au maire de Konsa, M. Bekaye Sanou, qui est élu maire. Dans le numéro 2, c’est un jeune de la trentaine, M. Ibrahim Sanou, qui a été choisi par ses pairs. Il était précédemment chargé de la communication et des relations publiques à la mairie centrale. Mme Fatou Ziba née Ouédraogo, première adjointe au maire de Dafra au cours du mandat passé, dirigera désormais l’arrondissement 3. Une autre dame, Jacqueline Hien née Momo, est élue maire de l’arrondissement 4. Cette dernière est par ailleurs secrétaire générale de la sous-section CDP de sa circonscription. Le maire sortant de Konsa rebelote en se faisant élire maire de l’arrondissement 6. La destinée de l’arrondissement 7 sera conduite par M. Moussa Hema, secrétaire général de la sous-section de son parti.

Dans l’arrondissement 5 où un scrutin en queue de poisson était à craindre, la« Guerre des Trois » n’a pas eu lieu. En effet, trois conseillers se disputaient la légitimité de se présenter comme candidats  du parti majoritaire : le maire sortant Sidi Sanogo, son rival Christophe Sanou, et Saidou Sanou.  Après les primaires, c’est le dernier qui a été retenu, et les urnes l’ont porté à la tête de l’arrondissement 5. Christophe Sanou est son premier adjoint.
Mais dans les arrondissements 2 et 3, le CDP n’a pas pu présenter des candidats uniques, respectivement au poste de maire et de premier adjoint. Des conseillers s’étaient en effet présentés bien qu’ils furent recalés lors des primaires.
A propos, lors d’une rencontre avec les conseillers de son parti le lundi soir, Soungalo Ouattara dira que  « Tous ceux qui sont allés contre la discipline l’ont appris à leurs dépens. » « L’esprit de discipline a épargné les populations de beaucoup de dérapages, comme cela s’est passé dans le temps », a-t-il ajouté.
Les partis contestataires de l’élection du maire de la commune ont, eux, déposé lundi un recours pour l’annulation et la reprise du scrutin. Ils estiment que selon les textes, les maires d’arrondissements devraient être élus avant celui de la commune.
Michel KONKOBO
Pour Burkina 24

 



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page