Commune de Ouagadougou : Simon lègue les clés de la mairie et 2 projets de 93,5 milliards à Marin

571 0
Le maire entrant, Marin Casimir Ilboudo (à gauche), ajoutera la terre à la terre de Simon Compaoré (Ph. B24)
Le maire entrant, Marin Casimir Ilboudo (à gauche), ajoutera la terre à la terre de Simon Compaoré (Ph. B24)

Avec la signature des documents de passation de service, la remise d’écharpes et des clés de l’hôtel de ville de Ouagadougou, Marin Casimir Ilboudo est « consacré » nouveau maire de la commune de Ouagadougou. C’était le 12 mars 2013 aux environs de 17 h dans la capitale burkinabè.

Et c’est parti pour un mandat de cinq ans à la tête de la commune de Ouagadougou ! Marin Casimir Ilboudo est le nouveau locataire de l’hôtel de ville depuis le 12 mars 2013.

Marin Casimir Ilboudo va ajouter la terre à la terre

Ayant reçu pour héritage 2 projets de 93,5 milliards de son prédécesseur, Simon Compaoré, le maire entrant se prononce : « nous ajouterons de la terre à la terre, nous allons poser des actes avec notre méthode à nous, nous aurons des résultats pour le bonheur des populations de Ouagadougou ». De ce portefeuille de projets légué devront sortir 44 km de routes bitumées avec caniveaux et éclairées à Ouagadougou, 84 km de caniveaux ainsi que trois gares routières construites à savoir Ouagarinter, la gare de l’Ouest sur la route de Bobo et celle de Tampouy.

Simon Compaoré a fini sa course mais se rend disponible 

Le nouveau locataire de la  mairie de la capitale peut compter sur la disponibilité du maire sortant Simon Compaoré qui, du reste, invite ses ex-collaborateurs à accompagner utilement le nouveau conseil municipal. « Acceptez chers amis, chers collaborateurs, mettre vos talents au service de ces hommes et femmes qui héritent de cette redoutable mission, celle de conduire notre capitale bien aimée, vers plus de développement, vers plus de mieux-être pour ses populations car lui a terminé sa course“, a-t-il lancé.

Un audit pour situer les 17 ans de gestion de Simon

Tout en renouvelant  à toutes et à tous sa gratitude et sa reconnaissance pour l’accompagnement dont il a bénéficié tout au long de ces 17 années à la tête de la mairie, Simon Compaoré, « sans verser dans une quelconque auto satisfaction », affirme partir la tête haute avec « le sentiment du devoir bien accompli avec la plus grande transparence, l’honnêteté et la loyauté » qui ont toujours caractérisé ses 32 ans d’activités au service du Burkina Faso. L’audit qu’il a suggéré à son ministère de tutelle viendra confirmer ou infirmer cet état de fait.

Wendyida Germaine KERE

pour Burkina24.com



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *