JICA : Le grand patron Akihiko Tanaka repart satisfait de la coopération avec le Burkina

388 0
Le président de la JICA, faisant le bilan de son séjour aux journalistes. Ph.B24
Le président de la JICA, Akihiko Tanaka, faisant le bilan de son séjour aux journalistes. Ph.B24

En fin de mission au Burkina Faso, le président de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), Akihiko Tanaka a rencontré, le 13 mars 2013 à Ouagadougou, les journalistes pour faire le point de son séjour. Ce séjour essentiellement ponctué de visites visant à constater de visu les réalités sur le terrain et de rencontres avec les plus hautes personnalités de son pays hôte dont le président de la République, Blaise Compaoré, a été jugé « satisfaisant ».

« Meilleurs résultats scolaires constatés dans une école visitée grâce à la promotion d’un comité de gestion d’école, un dynamisme de croissance économique et une stabilité politique » sont là quelques motifs de satisfaction et d’espoir pour le président de la JICA en fin de visite au Faso. Et pour toutes ces raisons, il a laissé entendre que l’effort du gouvernement japonais d’accompagner le Burkina Faso pour son développement se poursuivra de plus belle. Akihiko Tanaka a, au passage, apprécié les actions de médiation du président du Faso, Blaise Compaoré, en faveur de la paix et de la stabilité dans la sous-région.

Le Président du Faso sera au rendez-vous de la 5e TICAD

En ligne de mire des activités de la JICA, la 5e Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD) avec la participation du Bureau du conseiller spécial pour l’Afrique de l’Organisation des Nations Unies (ONU), du PNUD et depuis 2000, de la Banque mondiale. Cette annonce a été faite par le visiteur japonais qui a précisé que la conférence se tiendra en juin prochain avec la participation du président Blaise Compaoré.

Les thèmes de « la croissance économique », de « la formation d’une société inclusive et résiliente » et celui de « la promotion de la paix et de la stabilité » seront le cœur de ce dialogue politique de haut niveau entre les dirigeants africains et leurs partenaires du développement. Cette initiative lancée en 1993 par le gouvernement du Japon se tient chaque 5 ans. Akihiko Tanaka a, par ailleurs, rappelé que « les domaines d’intervention de son agence au Burkina sont vastes et concernent en priorité l’agriculture, l’éducation et le développement des infrastructures sous-régionales »

Wendyida Germaine KERE pour Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre